Konik


    Bienvenue dans les terres du Mont Konik !
    Après une longue absence de plus de deux ans (2015), Konik le rpg inspiré de Balto et l'Appel de la forêt à rouvre ses portes en 2017 !


    De nombreux prédéfinis sont encore libre!
    Un contexte inédit
    De hauts rangs encore disponibles
    Possibilité de créer sa propre meute et son propre attelage
    Un staff actif et des évents à la pelle!

    Alors ? Qu'attends tu pour te lancer dans l'aventure ?




 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Envie d'un prédéfini?


la Grande Course d'Ouka Road a commencée, souhaitons bonne chance aux participants !

Partagez|

Comme un dimanche [Maxime]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 138

Fiche de Personnages
Age : 5 ans & trois mois.
Race: Bâtarde.
Relations:

MessageSujet: Comme un dimanche [Maxime] Dim 16 Juil - 18:21


Fin de semaine signifiait repos pour les chiens des mines et Hero était plutôt contente que ce soit le cas après une dure semaine de travail. Seulement Rusher ne sembla pas désireux de laisser son énorme chienne de barre en paix car, à peine eut-il laissé quartier libre à ses chiens qu'il empoigna le harnais de la tricolore. Sans broncher, la colosse leva la tête vers son maître qui relâcha son harnais, passant une main dans sa nuque tandis qu'il faisait craquer ses vertèbres.

« J'vais boire un coup en ville, tu m'accompagnes l'poney. »

Hero pencha un peu sa tête de côté, satisfaite. Quand Rusher l'appelait ainsi, c'est qu'il était de bonne humeur et donc, elle pouvait détendre ses muscles, ne pas être sur le qui-vive. Remuant légèrement la queue, la grande femelle emboîta le pas de son musher, avançant fièrement à ses côtés, menton haut, regard fixé droit devant. Si aucun n'était rassuré de voir Hero sans laisse, Rusher savait pertinemment qu'il pouvait se permettre ce luxe : sa chienne de barre ne serait agressive que s'il l'ordonnait (en sa présence, sinon, elle ne se faisait pas prier) elle était particulièrement obéissante et ne broncherait pas. De toute manière, qui aurait le cran de lui dire quoique ce soit si Hero se faisait le plaisir de mettre k.o un autre chien ? Personne. Ce duo-là, tout le monde le craignait. L'un était aussi patibulaire et dangereux que l'autre.

**

Rusher s'était donc arrêté au Johnny's, buvant ses pintes de bière du dimanche en discutant avec quelques camarades ou quelques hommes de la ville. Hero, elle, patientait devant le bar, tranquillement couchée, les yeux mi-clos. Elle n'avait pas envie de faire un tour en ville, aimant entendre le son de la voix rauque de son maître qui portait à travers les portes du bar. Elle se redressa finalement un peu, assise, observant les chiens de la ville passer, certains d'autres attelages. Dimanche, il y avait du monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 49

Fiche de Personnages
Age : 3 ans
Race: bâtard aux allures berger allemand
Relations:

MessageSujet: Re: Comme un dimanche [Maxime] Lun 17 Juil - 16:03

Dimanche, il y avait du monde. Maxime savait que ce jour était un jour de repos pour la plupart des chiens, ils rentraient de la mine, investissaient les rues, la ville grouillait De ces chiens couverts de suies qui empestaient le charbon. Non, Maxime ne les haïssaient pas, seulement il n'aimait pas leurs odeur et avait du mal avec leurs façon de le regarder, surtout depuis qu'il avait rencontrer la dangereuse mais magnifique petite Molly. Il est respectait tout de même, pour la force qu'ils mettaient à l'ouvrage, le courage qu'ils possédaient.
En bref, Maxime était mitigé à leurs sujets.
Et alors qu'il trottinait tranquillement dans une des nombreuses rues de la ville, il aperçu un mastodonte gardé l'entrée du bar. Il appréciait cet endroit notamment pour les poubelles, toujours pleines, il lui était facile de s'y nourrir. Cependant, le chien devant l'entrée attira bien plus son attention. Il sentit qu'il s'agissait d'une femelle, mais rien à part son odeur ne l'indiquait. Elle n'était pas belle, pas pour une chienne, grande, musculeuse, pleine de poil... La seule chose qui sauvait l'affaire était ses yeux, de magnifiques orbes dorés.
Le grand mâle s'approcha, elle était assise et donc il ne pouvait deviner sa taille. Il se souvenait l'avoir aperçu, de temps à autre. Mais jamais il ne lui avait adresser la parole.

" Eh ben ! Balaise comme tu es tu dois être une chienne de traîneau j'me trompe ? "

Lâcha-t-il dans un jappement faussement impressionné. Il resta à quelques mètres de la grande.

" On te voit pas souvent en ville. "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 138

Fiche de Personnages
Age : 5 ans & trois mois.
Race: Bâtarde.
Relations:

MessageSujet: Re: Comme un dimanche [Maxime] Lun 17 Juil - 20:55


Hero baissa le nez, observant la neige, songeuse. Pourtant des bruits de pas l'extirpèrent de ses rêveries et la Rusher releva le regard pour le poser sur un grand chien baraqué à la fourrure mélangeant quatre couleurs. Il était plutôt impressionnant, Hero n'avait pas trop l'habitude de rencontrer des chiens à peu près à sa taille. Elle resta au début plutôt silencieuse, intriguée par la dégaine de son interlocuteur. La moitié droite de son visage avait été ravagée. Du feu ?

« J'suis de la mine, je tire les wagons. Et non, pas souvent, les Rusher descendent pas beaucoup en ville »

Répondit la colosse en se redressant de sa hauteur impressionnante, observant un peu plus l'autre. Il aurait fait un excellent chien pour un Rusher, un Goldsmith. Il en avait le profil, un chien de barre, sûrement. Si Rusher le voyait, assurément qu'il serait plutôt intéressé, après tout, des chiens d'un tel physique ce n'était pas courant. Hero huma un peu l'air aux alentours du chien, il n'avait pas d'odeur humaine sur lui, juste l'odeur de la rue. Un chien errant donc. D'habitude Hero ne les aimait pas trop : ils avaient l'affreuse tendance de se prendre pour les rois de la ville, de vouloir lui faire comprendre qu'elle n'avait rien à faire ici. Malheureusement, le nombre ne faisait pas tout et il suffisait à Hero d'en amocher un ou deux pour que le reste déguerpisse.

« C'est les humains qui t'ont fait ça ? » Demanda t-elle un peu simplement, jetant un peu son nez vers l'avant pour désigner la moitié dévorée du chien à l’œil rouge.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 49

Fiche de Personnages
Age : 3 ans
Race: bâtard aux allures berger allemand
Relations:

MessageSujet: Re: Comme un dimanche [Maxime] Mar 18 Juil - 14:54

" J'suis de la mine, je tire les wagons. Et non, pas souvent, les Rusher descendent pas beaucoup en ville "

Finit par aboyer la chienne après un long moment de silence. En s'approchant un peu plus, Maxime dût constater qu'elle avait au moins cinq centimètre de plus que lui, voir plus... Il en fut très impressionné et cela put se voir sur son visage. Le seul chien plus grand que lui qu'il avait rencontrer c'était son frère, de plus celle-ci était un femelle. Femelle qui lui plaisait bien ! Elle avait beau ne pas être très féminine ses yeux, sa taille et son franc parler plaisait grandement au chien errant .

" C'est les humains qui t'ont fait ça ? "


Jeta-t-elle tout en mirant avec une semi indifférence la brûlure du grand mâle. Décidément, cette cicatrice était au cœur des débats. D'abord Molly, puis la chienne des mines... Et maintenant ce colosse ! Il grimaça un peu tout en s'approcha d'avantage, restant face à la chienne.

" Non, d'autres chiens. C't'un accident un peu con. "

Il sortait chaque mots comme s'ils lui brûlaient la langue. Il n'aimait pas en parler et le passé avait été ressassé un peu trop souvent à son goût. Il alla s'asseoir devant la chienne et embraya avant qu'elle ne lui pose d'avantage de question.

" J'ai jamais vu d'chien plus grand qu'moi... Tu t'appelle comment ma grande ? Moi c'Maxime. "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 138

Fiche de Personnages
Age : 5 ans & trois mois.
Race: Bâtarde.
Relations:

MessageSujet: Re: Comme un dimanche [Maxime] Mar 18 Juil - 16:35


Elle hocha la tête. Après tout, les chiens entre-eux pouvaient faire également beaucoup de misère. A moins que la main de l'homme n'y ait aussi son impact, encore une fois ? Hero se souvenait de son temps tranquille auprès du vieil homme maintenant mort, à ses côtés, agressivité et combats avaient cessé. Son but n'avait été que de prendre soin de lui, le protéger et profiter de la chaleur de sa cheminée. Une vie de chien citadin, sans travail particulier ni rien irait très bien à la tricolore, elle n'avait aucun méprit pour les chiens d'humains de la ville. Au contraire, ils avaient bien de la chance... S'en rendaient-ils seulement compte ? Hero balaya finalement ses pensées de son esprit, observant sans méfiance, le grand chien en face d'elle prendre place. Il avait approché tranquillement, ne témoignait rien d'inquiétant et Hero se sentait donc bien.

« Les humains m'ont appelé Hero. »

Maxime ? Bien, elle tâcherait de s'en souvenir, les chiens errants semblant si sympathiques ne couraient pas les rues par-ici. Hero finit par s'observer elle-même, regardant ses pattes, sa queue, l'air de se détailler. C'est vrai qu'elle était grande, trop grande à son goût, trop musclée, trop poilue. Elle ne ressemblait sûrement pas à grand-chose, elle n'était pas jolie comme Molly, ou comme Juice ou la plupart des femelles de Konik. Elle ressemblait même plutôt à un mâle.

« Ah, les humains ont fait en sorte de bâtir une machine à tuer et ils ont plutôt bien réussit. Ils aiment parier sur quels sangs traversent mon corps pour que je sois si... hm, imposante. »

Elle haussa les épaules. Cela ne l'avait jamais beaucoup intéressé.

« Tu es tout seul dans la rue ? C'est pas trop compliqué par un hiver si froid ? » Beaucoup se plaignaient cet hiver et les Rusher en pâtissaient beaucoup, Ronald Rusher laissait toujours ses chiens dans leur enclos minable, attachés. Au matin, les chiens étaient souvent invisibles, disparus sous la poudreuse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 49

Fiche de Personnages
Age : 3 ans
Race: bâtard aux allures berger allemand
Relations:

MessageSujet: Re: Comme un dimanche [Maxime] Ven 28 Juil - 10:15

" Les humains m'ont appelé Hero. "

Répondit la femelle, Hero... C'était un nom plutôt amusant et Maxime ne le cacha pas, ses babines se déformèrent en un sourire qui n'avait rien de malveillant.
La grande Hero se mit alors à se détailler du regard, comme si elle venait de prendre conscience de son être pour la première fois, ses immenses pattes, ses épaules musclées, sa queue touffue... Maxime la regarda faire en tentant d'imaginer combien de races avaient dût être mélangées pour atteindre un tel mastodonte. Du dogue du tibet, certainement, un peu de doberman par-ci, à cause des couleurs et du museau, peut-être du malamute et du kangal ?

" Ah, les humains ont fait en sorte de bâtir une machine à tuer et ils ont plutôt bien réussit. Ils aiment parier sur quels sangs traversent mon corps pour que je sois si... hm, imposante. "

Ce qu'il venait tout juste de faire, il reposa son regard sur elle, sans un mot. Les humains aimaient bien classifier les chiens par races, Maxime comprenait l’utilité mais s'était toujours demander si elle était bien judicieuse, si elle n'arrachait pas à certain chien sa valeur d'être vivant.

" Tu es tout seul dans la rue ? C'est pas trop compliqué par un hiver si froid ? "

Maxime lâcha un ricanement qui racla sa gorge dans un écho caverneux.

" Ne t'en fais pas pour moi fillette, j'ai été taillé pour la survie. Même les loups survivent pas aussi bien qu'moi. "


Lâcha-t-il en ricanant toujours à demi. Il n'avait pas totalement tort cela dit, taillé pour le combat, entraîné à chasser et doté d'une fourrure assez épaisse, Maxime ne risquait pas de mourir tout de suite. D'autant plus qu'il se permettait d'aller jusqu'au bois pour y dépêcher quelque proies hivernales.

"... Cela dit, ouais j'suis seul. Tu peux être sûre que si je crève ce soir personne ne le saura. Mais on s'en fou de toute façon, des chiens meurent chaque jours sans qu'on en sache rien, sans qu'on en ait quoi que ce soit à foutre. "

C'était une vérité, les chiens de mines n'étaient pas pleurer, les chiens errants non plus. Moult fois Maxime était tombé sur un cadavre de chien laissé à l'abandon, moult fois c'est lui qui avait fait d'un chien un cadavre.

" T'sais quoi ? J'paris que t'as du Kangal dans le sang. Moi aussi j'en ai. Si ça s'trouve on est cousin ? Deux grands machins comme ça ça s'trouve pas à tous les coins de rues. "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 138

Fiche de Personnages
Age : 5 ans & trois mois.
Race: Bâtarde.
Relations:

MessageSujet: Re: Comme un dimanche [Maxime] Mer 9 Aoû - 16:30


Ce qu'il venait de dire, Hero n'en doutait pas, il était grand, musclé et la chienne de barre se doutait bien qu'il se battait bien. Pour vivre dans la rue, il fallait savoir s'imposer pour manger, Hero le savait, elle le voyait et avait connu la rue quelques temps. Elle n'avait pas eu de mal à manger, volant les nourritures trouvées par les autres, impressionnant même les humains pour qu'ils lâchent leurs sandwich. Et puis même pour le froid, le dénommé Maxime avait une fourrure épaisse. Hero hocha la tête, déviant un instant son regard pour suivre l'évolution d'une petite fille qui traversait la rue. Elle aussi, si elle mourrait, personne ne s'en formaliserait. Ronald trouverait un remplaçant, le reste de l'attelage continuerait sa vie (on s'y habituait, dans la mine, aux morts) et au final il n'y avait personne pour qui elle comptait.

« Je comprends. Moi aussi on s'en ficherait si je mourrais. » Fit-elle sobrement, haussant ses épaules massives. Hero était plutôt impassible à cette idée pourtant, l'idée de mourir était bien loin d'elle. Elle n'en avait pas envie tout comme elle ne le redoutait pas forcément. Ce qu'elle redoutait, c'était plutôt la manière dont elle mourrait : se retrouver avec une balle dans le crâne n'était pas séduisant.

« Cousins... ? »

Souffla la chienne, l'air un peu bête. Maxime pourrait être de sa famille ? Après tout, ils avaient des ressemblances. Noir, marron, blanc, grands, imposants. C'est vrai qu'on ne trouvait pas des chiens comme eux à tout les coins de rue. Hero eut un espèce de sourire s’apparentant plutôt à un rictus maladroit.

« Peut-être, ce serait bien. Tu mourrais pas dans l'oubli, et moi non plus. On doit bien s'aider entre membres d'une même famille. »

Elle l'observait, l'air presque satisfait.

« Tu penses qu'on peut dire qu'on est cousins ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 49

Fiche de Personnages
Age : 3 ans
Race: bâtard aux allures berger allemand
Relations:

MessageSujet: Re: Comme un dimanche [Maxime] Mar 29 Aoû - 20:14

" Je comprends. Moi aussi on s'en ficherait si je mourrais. "

Répondit-elle en haussant les épaules. Elle semblait si... Indifférente à cette idée. Maxime appréciât cela, lui non plus n'avait cure de mourir. bien sûr, il ne le voulait pas non plus, mais la mort il a côtoyait depuis tout petit. Il savait qu'on y échappe pas.

" Cousins... ? "

Elle eut l'air hébétée, la remarque sembla la perturbée plus qu'il ne le penserait. Il vait tout de même marquer un point, elle devait en être consciente, immenses comme ils étaient il était plus que probable qu'ils aient du sang en commun d'une manière ou d'une autre. Surtout dans une petite ville comme ça.

" Peut-être, ce serait bien. Tu mourrais pas dans l'oubli, et moi non plus. On doit bien s'aider entre membres d'une même famille. La grande en sembla ravie, Tu penses qu'on peut dire qu'on est cousins ? "

Maxime resta un instant sans rien dire, assez surpris tout de même. Puis il éclata de rire, un rire râpeux. Il s'ébroua en suite. Elle n'avait pas tort, ils ne mourraient pas dans l'oublie comme ça... Bien que Maxime ait un frère et une sœur, il n'était pas certain qu'ils en auraient quelque chose à faire s'il mourrait. Évidemment Marie était douce et attentionnée, mais cela faisait longtemps qu'il ne l'avait vu et n'était pas du genre à se bercer d'illusion.

" J'pense qu'on peut l'dire ouais. J'veux dire, si on s'met côtes à côtes l'illusion est parfaite ! "

Il ricana un peu, c'était rare tiens, qu'il s'entende aussi bien avec quelqu'un. Il en profitait, s'était facile d'envoyé baladait les autres, mais lorsque les rapports étaient aussi agréables il préférait ne pas tout gâcher.

" Exception faîte de ma foutu gueule. Enfin ça, si on ferme un oeil on la voit plus pas vrai, cousine ? "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Comme un dimanche [Maxime]

Revenir en haut Aller en bas
Comme un dimanche [Maxime]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» les bugnes comme chez le patissier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konik :: 
Terres RPG
 :: 
    Ville
 :: Johnny's
-
Sauter vers: