Konik


    Bienvenue dans les terres du Mont Konik !
    Après une longue absence de plus de deux ans (2015), Konik le rpg inspiré de Balto et l'Appel de la forêt à rouvre ses portes en 2017 !


    De nombreux prédéfinis sont encore libre!
    Un contexte inédit
    De hauts rangs encore disponibles
    Possibilité de créer sa propre meute et son propre attelage
    Un staff actif et des évents à la pelle!

    Alors ? Qu'attends tu pour te lancer dans l'aventure ?




 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Envie d'un prédéfini?


la Grande Course d'Ouka Road a commencée, souhaitons bonne chance aux participants !

Partagez|

Le froid a glacé son cœur ft. Akiak

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 22

Fiche de Personnages
Age : 3 ans
Race: Qimmiq
Relations:

MessageSujet: Le froid a glacé son cœur ft. Akiak Mer 19 Juil - 21:17

La nuit tombait rapidement par ici. Il faut dire qu'en plein hiver, dans la ville de Konik, il n'y avait pas vraiment de raison d'être encore debout dès lors que le soleil commençait à se dissimuler derrière le paysage. Encore moins lorsqu'on était un futur participant à l'Ouka Road, la compétition d'attelage canin de la région. Alors qu'est-ce qui avait poussé Anoki à se balader en pleine ville à une telle heure au lieu de se reposer au chaud avec ses camarades d'attelage ? La raison en question était plutôt massive, possédait quatre crocs fonctionnels, un poils blanc et gris auquel se mêlait du roux, et était plutôt du genre râleur et agressif. Ah, il paraît nécessaire de préciser que la dite raison répondait au nom de Kohl.

« Nanana, Anoki par ci, ninini Anoki par là... Blablabla je m'appelle Kohl, je suis vieux et grincheux blablabla, je suis jaloux d'Anoki patata... » grommelait le Qimmiq bicolore tout en traînant les pattes dans la neige.

Anoki était le plus jeune de l'attelage Harshtone, aussi l'avait-il rejoint assez récemment. Doté d'une simple once de maturité, l'animal blanc et rouge avait encore du mal à rester dans les rangs. Et avec les intenses entraînements liés à l'Ouka Road, la meute de chiens de traîneau de John Harshtone était tendue. Kohl, l'alpha de cette joyeuse troupe n'était pas connu pour sa tolérance à la désobéissance, à la lâcheté, au mensonge ou encore à la provocation propres aux jeunes chiens. Et aujourd'hui encore, Anoki avait essuyé l'une des remontrances musclées du grand mâle tricolore. Si à cet instant il se permettait de l'imiter d'une façon désabusée, il était encore retourné sur le dos, gémissant sa soumission quelques temps plus tôt.

Quelle humiliation. Devant tout l'attelage en plus. Il était hors de question qu'il aille les rejoindre dans leur abri, hors de question qu'on pose sur lui les regards de gêne, ou pire de compassion.

Affligé par la situation, Anoki s'engouffra dans la vieille grange de Konik, un lieu particulièrement fréquenté par les chiens d'attelage. Peut-être que faire le malin devant ses futurs adversaires les réconforterait un peu, lui et son égo ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 80

Fiche de Personnages
Age : 7 ans et 3 mois
Race: Croisé Malamute et Mastiff
Relations:

MessageSujet: Re: Le froid a glacé son cœur ft. Akiak Jeu 20 Juil - 11:16



Après une dure journée de travail, Akiak devait cette fois s'avouer épuisé. Il suivi ses compères Goldsmith pour aller manger ce que les maîtres humains avaient jugé bon de leur donner. C'était souvent comme ça, ils devaient se contenter de quelques gamelles en quantitées approximatives, plus ou moins remplies. Mais au moins ils étaient bien mieux traités que les Rushers qui étaient très mal nourris, d'où leur tempérament de combattants;  parfois pour avoir la chance de se nourrir, ils devaient jouer des crocs et des griffes. Akiak était heureux de ne pas avoir à en arriver là avec son attelage. Il se trouva une gamelle et en lècha avidement le contenu. Repu, du moins pour l'instant, il décida de monter en ville faire un tour à la vieille grange, lieu de rassemblement des chiens d'attelage.



Il y parvint, et rentra en faisant couiner les fragiles planches de la grange sous ses larges pattes. Il salua d'un signe de têtes les visages qu'il reconnaissait et alla se coucher non loin de l'entrée, sur le côté. Épuisé, il ferma les yeux et se laissa lentement glisser dans le sommeil, bercé par les discussions des chiens en ce début de nuit. Dans ce bouillon d'effluves familières, une odeur qui lui était inconnue mais teintée du fumet particulier des Harshtone parvint à son museau gris. Il tiqua. Un nouveau ici? Le colosse sembla être le seul à remarquer la présence d'un nouvel arrivant dans la grange, peut être que ce chien était arrivé il y avait déjà quelques temps ? Il faut dire que Akiak ne s'y était pas rendu depuis longtemps, puisque lui et son attelage devaient allier travail à la mine et entraînement pour la Grande Course. Ils avaient de moins en moins de temps pour se reposer et penser à autre chose qu'à cette fameuse épreuve, tout en tentant de rester productif aux mines. Il entendit le chien rentrer, son poids fit grincer quelques planches, il paraissait grand mais pas très massif. Intrigué, il ouvrit une oeil et tendit l'oreille. Lorsqu'il vit un jeune mâle Qimmiq roux et blanc s'approcher, il leva la tête, encore un peu dans les vapes mais s'efforçant d'être attentif aux mouvements du nouveau. La course semblait avoir rameuté du monde, les mushers étaient à la recherche de plus en plus de chiens.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 22

Fiche de Personnages
Age : 3 ans
Race: Qimmiq
Relations:

MessageSujet: Re: Le froid a glacé son cœur ft. Akiak Jeu 20 Juil - 20:42

Il ne s'agissait pas de la première visite d'Anoki dans la vieille grange. Cependant, la dernière remontait à quelques mois déjà, et le chien rouge et blanc n'avait retenu que l'ambiance conviviale du lieu, parfois brisée par les querelles liées à la rivalité qui régnait en maître entre les différents attelages de Konik et de ses alentours. Il faut dire que les chiens de John Harshtone avaient rarement l'occasion de batifoler dans les rues de la ville, et passaient le plus clair de leur temps à s'entraîner, ou à se remettre de leurs efforts. En effet, chez les Harshtone, plus l'on travaillait, mieux l'on s'intégrait. Cette obsession pour la pratique resserrait néanmoins les liens entre les membres du groupe, et forçait les uns comme les autres à s'entendre avec tout le monde, au risque que la meute n'éclate. Et avec Kohl à sa tête, la meute n'avait pas intérêt à éclater.

La première chose qui capta l'attention du rouquin lorsqu'il pénétra dans la grange fut les nombreuses discussions entre tous ces chiens pourtant rivaux. Y en a qui perdent vite leurs convictions on dirait, songea l'animal aux yeux ambrés. Il y eut ensuite un mouvement, à sa gauche. Lorsqu'Anoki tourna la tête, il découvrit un chien massif aux oreilles ridicules par leur taille, en comparaison avec l'énorme gueule du canidé. Le grand mâle, à la pelisse nuancée de gris et de blanc, avait lui aussi posé son regard sur son homologue. Il semblait encore étourdi, se remettant vraisemblablement d'une bonne sieste au vu de sa position couchée. Amusée par son aîné, Anoki balança d'un air moqueur :

« Bah quoi, le monstre, c'est la première fois qu'tu vois un vrai champion ? »

Aussitôt, il bomba fermement le poitrail, comme si le regard du croisé flattait réellement son égo. Excité et fier de sa réplique, le jeune chien de pointe ne put retenir sa queue de frétiller.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 80

Fiche de Personnages
Age : 7 ans et 3 mois
Race: Croisé Malamute et Mastiff
Relations:

MessageSujet: Re: Le froid a glacé son cœur ft. Akiak Ven 21 Juil - 12:28





Bah quoi, le monstre, c'est la première fois qu'tu vois un vrai champion ? 》Le monstre ? Akiak haussa les sourcils et ouvrit complètement ses yeux. Il s'attendait à tout sauf à autant d'arrogance de la part du rouquin. Le molosse se mit à rire avec un certain amusement. Rares étaient ceux qui provoquaient le Goldsmith ainsi sans raison apparente. Le gros chien se leva, prenant tout son temps pour s'étirer et se secouer, encore engourdi après sa sieste. Il alla ensuite se placer devant le jeune mâle, le dominant de toute sa hauteur. Et ''de toute sa hauteur" c'était peu dire, car Akiak le dépassait de 30 bons centimètres. Il pencha la tête sur le côté, se lécha les babines et pris une voix ironiquement mielleuse :



Ça y est, t'a été accepté chez le fameux Harshtone tu te sens plus pisser ? Il rit et baissa sa tête au niveau du museau roux de l'insolent. Redescend un peu le champion .》Akiak était un chien de mines, oui, c'était autre chose que ces divas d'attelage qui ne savaient pas se défendre. Ce jeune arrogant avait perturbé son sommeil pour des conneries d'ego, et cela avait beaucoup irrité le Goldsmith. Si le roux continuait à lui chercher des noises, il n'hésiterait pas à user de sa force pour le recadrer. Déjà qu'il n'était pas vraiment réputé pour sa patience en temps normal, dans ces conditions, pendant son sommeil, face à un gamin qui se croyait fort parce qu'il avait été choisi par un humain élitiste... Il n'allait pas en rester là si l'insolent continuait de lui tenir tête.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 22

Fiche de Personnages
Age : 3 ans
Race: Qimmiq
Relations:

MessageSujet: Re: Le froid a glacé son cœur ft. Akiak Lun 24 Juil - 18:34


L'intervention d'Anoki sembla réveiller vivement le molosse qui ouvrit alors grands ses yeux, d'une couleur verte à peine visible étant donné le peu de luminosité qu'offrait la vieille grange. Le Goldsmith lâcha un rire discret avant de s'ébrouer sans même se presser. Le regard ambré du qimmiq rouge et blanc s'était posé sur le visage imposant de son homologue, et on pouvait y lire un certain amusement. Sa queue, à nouveau, se mit à frétiller, ses poils balayant son dos d'excitation. Anoki adorait tester, comme tout jeune chien, et il appréciait par dessus tout gagner en public. C'est alors qu'Akiak s'approcha du jeune chien, et dit d'une voix emplie de faux bons sentiments :

« Ça y est, t'a été accepté chez le fameux Harshtone tu te sens plus pisser ? » Le mâle de 7 ans rit à nouveau avant d'abaisser sa tête à hauteur de son rival. « Redescend un peu le champion. »

Même si le chien de barre le dépassait par la taille, et était plus impressionnant que lui, Anoki n'était pas du genre à se laisser démonter. Après tout, c'était son sang de bâtard impur qui avait rendu Akiak aussi grand et large. Là où certains vanteraient l'allure costaude du croisé, le chien de pointe lui se devait de dénoncer l'aspect difforme de l'animal. Ses gênes n'avaient pas été sélectionné, et à travers ses deux petits yeux verdâtres se lisait l'illégitimité du monstre qu'il était, et il l'était comme tous ces monstres, monstre parmi les monstres, raté parmi les ratures de la Nature. Face à lui, droit, fier et fidèle, Anoki ne rivalisait pas. Il l'écrasait de toute sa lignée, l'enfonçait sous des kilos et des kilos de neige et de courses gagnées. Son père, son grand-père et même son arrière-grand-père avaient tous été chiens d'attelage, et ses épaules, et son dos, portaient l'homme comme l'arbre porte ses feuilles. Aussi, le jeune rouquin n'hésita pas une seule seconde à répliquer comme un comédien sur scène :

« C'est ton sang de bâtard qui te rend aussi vulgaire ? Après tout, on sait tous que les croisés ne sont pas fiables, le vice coule dans leurs veines ! »

Comme s'il dansait ou qu'il répétait sa pièce, Anoki se mit à marcher tout en parlant, quittant Akiak des yeux comme s'il ne le pensait pas capable de le réduire en miette dès lors qu'il tournait le dos. Il se rapprocha enfin, tout sourire, avec dans le regard la méchanceté qu'on s'accorde parfois face à l'ennemi. Lorsqu'il fut assez près du mâle pour capter son attention, et assez loin pour intéresser les autres chiens, il annonça d'une voix mi-mielleuse mi-glaciale :

« Je parie que ton père s'est fait passer pour un malamute quand il a pris ta mère. »

Un sourire cruel étira ses babines alors que son regard s'était planté comme la lame d'un couteau dans celui du molosse gris.

Il s'agissait clairement d'une déclaration de guerre.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 80

Fiche de Personnages
Age : 7 ans et 3 mois
Race: Croisé Malamute et Mastiff
Relations:

MessageSujet: Re: Le froid a glacé son cœur ft. Akiak Jeu 27 Juil - 8:49



C'est ton sang de bâtard qui te rend aussi vulgaire ? Après tout, on sait tous que les croisés ne sont pas fiables, le vice coule dans leurs veines ! »



Akiak fronca les sourcils. C'était bien une connerie de ces foutues divas des attelages de s'attaquer au pedigree des chiens. Le seul argument était que les chiens croisés valaient moins bien ou étaient moins importants que les pures races, de part la diversité de leur sang. Il montra les crocs et grogna en dernier signe d'avertissement mais ne se mit pas en position d'attaque pour ne pas donner d'indice sur la provenance du coup que le jeune allait se prendre.



Je parie que ton père s'est fait passer pour un malamute quand il a pris ta mère. »



Akiak aboya de colère et jeta rapidement sa lourde patte vers l'avant, frappant la petite joue rousse du Qimmiq. Il ne lacha pas toute sa force de mastiff, préférant donner un coup sec et claquant, vu la taille de sa patte qui était presque égale à celle de la gueule du rouquin, il aurait put lui faire beaucoup de dégâts avec facilité mais se contenta d'une gifle de correction.



C'est tout ce que t'a a dire ? Que je ne suis pas pur ? 》gronda-t-il de sa forte voix. Akiak s'approcha du rouquin et pencha sa grosse tête de molosse vers lui : Tu crois que j'avais besoin que  Sa Précieuse Majesté, issue de sa noble lignée vienne me le dire ? 》Certains chiens qui avaient pris place autour de l'altércation commençaient à grincer des dents. Akiak reconnut certains de ses camarades à la mine, et sourit. À Konik, tout les chiens étaient loin d'être de race pure, de nombreux croisés savaient se rendre utile et avaient tout autant leur place. 《 Tu ferais mieux d'éviter de trop parler en mal des chiens croisés, si tu ne veut pas avoir trop d'ennemis. 》Il sourit et lança un regard à ses compagnons miniers. 《 Après tout, le vice coule dans nos veines non? Qui sait de quoi on pourrait être capables !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le froid a glacé son cœur ft. Akiak

Revenir en haut Aller en bas
Le froid a glacé son cœur ft. Akiak
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Monture sang-froid et homme lézard
» J'ai jeté un froid !!!
» ϟ Garde ton sang froid ϟ GROUPE II ϟ Event 2 ϟ
» ¤ Température glacée & Tempérament de feu ¤
» Trop froid pour être dehors. [Autumn ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konik :: 
Terres RPG
 :: 
    Ville
 :: La vieille grange
-
Sauter vers: