FORUM EN MAINTENANCE POUR REOUVERTURE
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Envie d'un prédéfini?


Partagez | 
 

 MADNESS || Dolché

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Siri

avatar

Messages : 138
Pawllars : 60
Localisation : In a weird part of the Internet. Again.

Fiche de Personnages
Age du personnage: 3 ans
Sous groupe: Nimutt
Relations:

MessageSujet: MADNESS || Dolché   Jeu 3 Déc - 16:10


   
   
   

   

   

   Madnessfeat. Dolché

   

   

Cette journée aurait dût être comme les autres. Une matinée calme, où les gens vaguaient à leurs occupations et où les chiens avaient les leurs. La ville de Konik était encore assez calme à cette heure-ci, même si quelques hommes investissaient les rues pour commencer leurs travaux du matin, tout comme leurs compagnons.

Siri était lui-même déjà entrain de divaguer entre les rues. Il n’avait pas encore rendu visite aux membres de son attelage, ou même à son musher, mais cela ne saurait se faire tarder a vrai dire. Pour lui, c’était essentiel de venir, ne serait-ce que seulement saluer l’homme qui l’avait si bien accueilli dans son équipe. Une sorte de remerciement, chaque matin. Un acte de présence, avant de repartir si rien ne le retenait.

L’air était si frais. Des nuages de buée sortaient en silence de sa gueule entrouverte, la tête légèrement plus basse qu’à l’accoutumée. Ses yeux fixaient quelques instants sur la neige couvrant de moitié ses pattes, il observait les flocons fondre dans son pelage presque brûlant.
Ce n’était pas rare que les chiens à raide toison transpirent, et même fument, lors de basses températures. Il n’en était pas encore a ce point, mais cela ne serait se tarder avec l’hiver qui allait se montrer plus rude encore que l’année dernière.

Le silence de la ruelle emplissait son esprit, vaste. Puis comme sorti de ses songes, le molosse redressa sa tête, dardant son regard devant lui avec un calme naturel. Il s’avança jusqu’à l’interaction, se remémorant le chemin qu’il prenait pour aller voir son leadeur tout en arrivant sur une allée marchande, encore libre à la circulation.

_... Du moins l’avait-il cru. Alors qu’il faisait quelques pas pour s’avancer vers la seconde rue qu’il devrait traverser, un bruit soudain lui fit faire volte-face. Une silhouette rentra dans un bâtiment au loin, ou plutôt une boutique de bric à brac.

Mais presque à l’instant d’après, une lueur étrange l’éblouit. Une lumière… métallique. _... ?

Un bruit assourdissant frappa comme le tonnerre le calme de cette rue marchande, vrillant les tympans du canidé qui eut un brusque mouvement de recul, lequel le sauva de bien pire. Un cri, a mi-chemin entre la colère et la surprise, sortit de sa gueule alors qu’un pic de douleur se répandit dans son museau et sa tête, suite au sifflement d’un objet qu’il n’avait pas identifié sur l’instant.

Son nez se froissa de douleur et par instinct, il fit volte-face vers le danger, grondant sourdement. Les premières gouttes de sang s’écrasèrent sur la poudreuse fraîche, la senteur remplissait les narines de l’animal perdu et sur le qui-vif.
Les silhouettes dansaient devant lui, encore sous le choc. L’une, qu’il devinait être la même que les autres, tenait un long objet qu’il pointait vers lui, le trafiquant aussi vite qu’il pouvait sans s’occuper de lui. Plusieurs cliquetis parvinrent à ses oreilles encore bourdonnées tout comme des cris affolés, faisant manquer au chien un battement. C’était un canon de fusil.

Son sang ne fit qu’un tour. D’un bond brusque et soudain, il sortit de la couche de neige où ses pattes s’étaient plongées pour se précipiter vers la ruelle d’en face, soulevant des nuages de flocons sous la puissance de ses gestes. Le vieillard l’avait presque remis en joue quand une main se posa sur l’arme pour l’abaisser. Seul les échos lui parvinrent, encore flous.

« Mais qu’est c’que tu fais, c’est l’un des chiens Nimutt ! »
En quelques longues foulées, l’animal déguerpit de la ruelle pour se retrouver dans l’area d’un coin habité. Des maisons des deux côtés, où quelques personnes étaient venues aux fenêtres suite au bruit tétanisant. Où était-il ? Soufflant sèchement par ses narines, Siri recula de quelques pas.

Son regard perçant plongea vers de là où il venait, n'y voyant pas d'homme armé en sortir. Pourquoi... Pourquoi avait-il tiré ? Ses oreilles, qui étaient alors plaquées en arrière, se redressèrent de moitié.
   

   © Jawilsia sur Never Utopia
   

   




Merci Nahima ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolché

avatar

Messages : 62
Pawllars : 59
Age : 19

Fiche de Personnages
Age du personnage: 4 ans et 3 mois
Sous groupe: Chien de compagnie
Relations:

MessageSujet: Re: MADNESS || Dolché   Ven 4 Déc - 12:03


Killing without a second thoughtSiri & Dolché

La journée avait à peine commencé.
Les humains s’éveillaient les uns après les autres, la vie revenait à Konik. Le plus lève-tôt de la famille était bien sûr le père, qui devait se rendre à l’usine de traitement de harengs de bon matin. Dolché, qui dormait paisiblement dans un coin du salon, fut réveillé par son départ. Il renonça à retourner se coucher : il entendait déjà la mère qui allait lever ses enfants. Le chien bâilla à maintes reprises mais ne bougea de son tapis que quand les petits vinrent prendre leur petit-déjeuner. Quémander n’était pas dans ses habitudes, mais Dolché ne disait jamais non à une petite friandise matinale et, comme à chaque fois, il réussit à obtenir une croûte de pain beurrée.

Les enfants partirent pour l’unique école de la petite ville. La mère les y accompagna, pour ensuite passer la journée avec d’autres mères au foyer. Ainsi, le citadin serait seul aujourd’hui. N’étant pas spécialement d’humeur à sortir, il décida d’aller squatter le lit de ses maîtres, quand soudain… Il l’entendit.

Une détonation. Son sang ne fit qu’un tour et il courut se poster à une des fenêtres qui donnaient sur la rue. Une bagarre entre humains qui aurait mal tourné ? D’habitude, elles se produisaient le soir, quand les esprits éméchés s’échauffaient devant Chez Johnny. Un acte du nouveau shérif, qui aurait été contraint de stopper un malfrat à l’aide de son arme ? Peu probable : Xyria se débrouillait très bien pour couper la route aux voleurs. Un humain qui en aurait eu marre de Joe et l’aurait abattu une bonne fois pour toutes ? Le semi-berger espérait sincèrement que ce soit ça. Car la dernière éventualité le terrifiait. En effet, la seule autre raison qui aurait poussé un habitant de Konik à utiliser une arme à feu serait… l’arrivée d’un loup.

Dolché déglutit avec peine. Mais qu’est-ce que ces bêtes sauvages viendraient faire là ? Elles qui étaient si fières de leur liberté, n’en avaient-elles pas assez que pour venir effrayer les honnêtes gens ? Il pensa un instant à ses humains. Si le père devait déjà être arrivé à l’usine, tous les autres… Ils étaient sûrement encore en route. Exposés au danger des loups et des balles perdues.

Et puis, soudain, comme s’il était lui-même la balle expulsée du canon, le loup déboula dans la rue. Dolché sentit ses muscles se crisper et, suivant l’ordre d’un bon vieux réflexe canin, se mit à aboyer férocement derrière la vitre. Mais il se tut aussi vite qu’il avait commencé à se faire entendre.

« … Siri ? »

Il crut comprendre. S’il avait lui-même commis cette erreur, un humain n’était pas à blâmer. Angoissé, il quitta sa fenêtre pour se précipiter vers la porte. Il eut tôt fait de l’ouvrir grâce à son astuce habituelle et d’interpeller son ami.

« Siri ! »

Il lui fit signe de se dépêcher d’entrer. La panique était claire dans sa voix – le calme et lent Dolché n’était plus.

« Qu’est-ce qui s’est passé ? Tu vas bien ? »

A peine entré, il le pressait déjà de questions affolées. L’odeur du sang était faible, mais bien présente…

© Lady
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siri

avatar

Messages : 138
Pawllars : 60
Localisation : In a weird part of the Internet. Again.

Fiche de Personnages
Age du personnage: 3 ans
Sous groupe: Nimutt
Relations:

MessageSujet: Re: MADNESS || Dolché   Ven 4 Déc - 13:50


   
   
   

   

   

   Madnessfeat. Dolché

   

   

La réalisation, lentement, le faisait redescendre sur terre. Là où la neige avait gelé ses coussinets, mais que son sang semblait bouillonné. De sourds échos lui parvinrent, sans qu’il n’arrive à poser son regard dessus. Le quartier semblait si calme à cet instant, il n’y avait que les échos lointains qui lui revenaient a moitié étouffé.

Puis, seconde par seconde, son ouïe lui revint. Une soudaine voix tinta à ses oreilles, angoissée. Appelant son nom, alors que toute l’attention du chien saignant se tourna vers elle, dans un geste rapide, presque trop. Cette intonation, il ne l’avait presque pas reconnu tant elle était différente de celle de ses souvenirs.

Dolché l’appelait, lui faisait signe de prestement venir. Comme muni de ressors, le chien d’attelage ne se fit pas prier et de quelques foulées, il rejoint le porche de sa maison pour y entrer, se retrouvant pratiquement pour la première fois, dans une véritable maison. Le dernier souvenir d’un tel endroit était si lointain, comme celui de cette sensation oppressante.

Il lui posa des questions à vive allure, presque affolé au contraire du damné dont le calme était presque étrange. Peut-être était-il encore peu sûr lui-même de ce qui s’était passé. Mais la douleur était bien présente et le sang aussi.

_... Comme pour le réaliser, le bâtard passa une patte sur son museau, d’où découlait quelques filets de sang chaud. Ses coussinets en furent tâché lorsque ses yeux se posèrent dessus, haussant légèrement les sourcils. Ce n’était pas un cauchemar.

Son regard perçant se tourna vers son ami, hochant la tête à ses questions, ou plutôt à la deuxième. Cela aurait pût être pire. Bien pire. Allait-il entaché la réputation de son musher ?

_... Ses sourcils se froncèrent, puis se haussèrent. Allait-il attirer des ennuis à Dolché ? Il n’espérait pas. Tout comme il n’espérait ne pas en apporter a son attelage. C’était tout ce qui l’importait a cet instant, a vrai dire. _... On m'a tiré dessus.

La raison du comment du pourquoi, il la savait. Depuis bien longtemps maintenant. Un léger soupir sortit d’entre ses mâchoires, lançant un regard en arrière puis passa sa langue sur son museau, aux endroits qu’il pouvait atteindre.

_... Il n'a pas du me reconnaître. Siri ne tenait pas en blâme l’homme, car après tout il n’était pas le premier à en avoir douté. Les morceaux se recollaient rapidement dans son esprit, reprenant son calme et laissant l’adrénaline retombé.

Coulant un regard vers le chien de maison, ses oreilles pivotèrent doucement vers l’arrière, la queue à demi-levée. Il aurait menti s’il disait ne pas avoir souhaité le revoir, mais dans un instant pareil ? Muettement, il le remercia pour lui avoir permis de se réfugier quelque part, à l’abri des regards.

   

   © Jawilsia sur Never Utopia
   

   




Merci Nahima ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolché

avatar

Messages : 62
Pawllars : 59
Age : 19

Fiche de Personnages
Age du personnage: 4 ans et 3 mois
Sous groupe: Chien de compagnie
Relations:

MessageSujet: Re: MADNESS || Dolché   Ven 4 Déc - 22:37


When things get too serious, just joke aroundSiri & Dolché

Siri saignait.
Sur son museau coulait un mince filet rouge, à peine visible au-dessus du brun sombre de son poil. Dolché observa son ami essuyer les traces de sang. En même temps, il scannait son corps à la recherche d’une blessure grave, mais Siri n’avait pas l’air si mal en point que cela. Rassuré, le citadin sentit les battements de son cœur se calmer peu à peu et il poussa un profond soupir après que le chien de pointe lui ait confirmé qu’il allait bien d’un mouvement de tête.

« ... On m'a tiré dessus. »

Dolché sentit son cœur se serrer. Bien sûr, il l’avait déjà compris, mais l’entendre ainsi de la voix de la victime n’était pas facile. Le pauvre Siri avait l’air choqué – du moins, c’est ainsi que le chien de maison prit son calme olympien. Incertain quant à la marche à suivre, le semi-berger se demanda qui il faudrait aller voir en premier : le maître de Siri, Teeil Nimutt ? Ysalgrin, le chien du vétérinaire ? Ou peut-être vaudrait-il mieux que Siri reste ici pendant que Dolché irait chercher son musher… Et si le fou de la gâchette était encore dans les rues, à chercher son prétendu loup ?

« ... Il n'a pas dû me reconnaître. »

Evidemment. Le citadin sentit un grondement sourd rouler au fond de sa gorge. Les humains, au-dehors, faisaient un boucan de tous les diables. Tous avaient entendu et reconnu le coup de feu, et nombre d’entre eux sortaient de chez eux à grand fracas pour savoir ce qu’il se passait. Au loin, des pleurs d’enfants terrifiés par la détonation. Une carabine, ce n’est jamais très silencieux…

« Tu n’as rien d’un loup. »

Etre un loup, c’était une insulte. Et Siri avait beau avoir la force et la fierté d’un noble animal tout à fait capable de vivre seul, il n’avait pas la bêtise de ces sauvages. Il avait accepté l’homme et s’y était attaché : n’était-ce pas là la parfaite preuve de sa loyauté tout à fait canine ?

« Allez, viens. »

Dolché s’enfonça dans la maison en direction du salon. Il ne voulait pas rester près de la porte entrouverte – de là, ils n’entendaient que trop bien la clameur des humains excités par les événements. Mais les murs du salon offraient un isolement salutaire, une intimité inviolable. Ne restait plus qu’à espérer que toute cette agitation n’ait pas donné à ses maîtres l’idée de rentrer à la maison…

« Prends le canapé. Essaie de pas trop te vider de ton sang d’ssus par contre, j’vais avoir du mal à expliquer ça. »

Petite blague foireuse pour tenter de détendre l’atmosphère… Après avoir montré à Siri le canapé en question, Dolché s’éclipsa rapidement dans la cuisine pour revenir avec un bout de lard qu’il posa devant le nez de son ami. Allait-il le gâter ? Ah ça, oui ! Sur le moment, le citadin se félicita d’avoir pris l’habitude de stocker les moindres bouts de nourriture qu’il recevait et de ne pas les avaler sur-le-champ. D’ailleurs, son jardin était une véritable mine de trésors, avec tous les trous qu’il y creusait et les os qu’il y cachait… Si seulement les autres étaient au courant !

« Tiens, mange ça. ‘Faut que tu reprennes du poil de la bête : la p’tite Antiva va tomber dans les pommes si elle te voit rentrer comme ça. »

Un sourire en coin, une voix taquine. Dolché allait s’atteler à rendre les choses moins sérieuses, c’était sûr !

© Lady
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siri

avatar

Messages : 138
Pawllars : 60
Localisation : In a weird part of the Internet. Again.

Fiche de Personnages
Age du personnage: 3 ans
Sous groupe: Nimutt
Relations:

MessageSujet: Re: MADNESS || Dolché   Sam 5 Déc - 20:19


   
   
   

   

   

   Madnessfeat. Dolché

   

   

Avec étonnement, Siri crut entendre un grondement sourd venir de son camarade. Peut-être a cause du bruit, a l’extérieur. Le coup de feu avait retentit loin et avait dût bien réveiller le quartier, comme troublé le calme de celui-ci. A cette idée, il eut un soupir intérieur. Peut-être aurait-il dût être plus vigilant.

Mais plus percutant que le son de cette carabine, ce fut les mots de Dolché. A défaut d’être aussi bruyant qu’une tombe, son visage ne manqua pas de témoigner de sa surprise. Le chien en resta même interdit, immobile et inspirant avec calme. Depuis son enfance dans les Terres Chaspa, il avait cru que cela allait le poursuivre pendant toute sa vie. Avec tout le monde, même ses amis. Mais lui, Dolché, ne voyait aucun loup en lui.

_... Il prit son cœur à battre plus vite, alors que le gris canidé s’enfonça dans la maison qu’il devait connaître comme sa poche, sous le regard perçant de son compagnon.

L’une de ses oreilles pivota en arrière, détournant un instant la tête vers la porte entrouverte. Le bruit résonnait d’ici, aussi, d’un geste assez ferme mais pas non plus brusque, de sa patte postérieure, il la ferma. L’extérieur fut alors étouffé par le calme de cet abri.

Avec soin, le bâtard se mit à suivre son hôte, l’encolure légèrement baissée mais les oreilles dressées. Il y avait des meubles contre les murs, avec des objets posés dessus. De nombreux objets, dont l’utilité lui était inconnue. La décoration était bien loin de celles des Inuits.

Il fut guidé dans le salon, alors que Dolché se permit une petite blague en l’invitant à se poser sur le canapé. Blague par laquelle Siri répondit en passant un nouveau coup de langue sur son museau, se rassurant de ne pas tâché le sol ou les fournitures. Quand le mâle prit congé, le second hésita tout de même à grimper. Avait-il le droit ? N’allait-il pas avoir des problèmes avec ses maîtres ? Il supposait que non. Du moins l’espérait-il.

Effectuant un léger bond pour venir s’asseoir, le chien ne bougea pas plus que ça, jusqu’à ce que le berger revienne et dépose un morceau de viande sous son nez. Avec curiosité, il se mit à le renifler avec attention, ses oreilles s’abaissant vers l’arrière. C’était pour lui, mais il n’avait rien à donner en échange. Le grisé était bien trop sympathique.
Redressant le regard vers lui, il sectionna un morceau de lard d’un coup de crocs pour le mâcher, observant son interlocuteur avec attention. C’est vrai qu’Antiva était sensible, aussi supposait-il qu’il allait devoir attendre avant de venir les voir. Provoquer l’arrêt cardiaque de sa compagne d’attelage était la dernière chose qu’il souhaitait faire.

Quand au deuxième bout de lard, le chien le prit soigneusement du bout des crocs, afin de le présenter juste sous le nez du berger. Il voulait le partager avec lui, c’était essentiel. Et il insista de quelques légers coup de nez, jusqu’à ce qu’il accepte.

Se redressant, le canidé étira un petit sourire satisfait, agitant sa queue de gauche à droite. Il était pleinement heureux et il ne se privait pas de le montrer. C’était facile, après tout. Il n’était pas compliqué, même un mot pouvait le touché, comme la nature le faisait si bien, ce sans paroles.

   

   © Jawilsia sur Never Utopia
   

   




Merci Nahima ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolché

avatar

Messages : 62
Pawllars : 59
Age : 19

Fiche de Personnages
Age du personnage: 4 ans et 3 mois
Sous groupe: Chien de compagnie
Relations:

MessageSujet: Re: MADNESS || Dolché   Mar 8 Déc - 11:33

MADNESS
Gonna spoil ya
ft. Siri
632 mots
Le grisé était bien trop sympathique.
Et le brunet était bien trop humble. Plutôt que d’avaler d’un coup d’un seul la friandise qui lui était présentée, il préféra la couper en deux et en présenter la moitié à son hôte. Celui-ci commença par froncer les sourcils mais, devant l’insistance de son ami, finit par accepter. Il croqua le bout de lard et se mit à le mâchonner d’un air absent. Siri avait l’air content, et c’était tout ce qui importait.

Dolché avait conscience qu’il aurait pu le perdre. Il ne savait pas exactement ce qui s’était passé mais savait au plus profond de lui-même que, s’il s’était agi d’un chien moins sauvage que Siri, il n’en serait pas ressorti avec si peu de conséquences. La seule séquelle du chien d’attelage semblait n’être que cette éraflure sur son museau. Mais ça aurait pu être tellement pire…

Un instant, le citadin repensa à ses frères et sœurs. Tous nés à Konik, tous morts à Konik – sauf, bien sûr, pour les rares chanceux emportés par tel ou tel voyageur de passage. Mais les autres, tous les autres, n’étaient déjà plus de ce monde. Au fond de sa pensée, Dolché n’oubliait pas la malédiction qui pesait sur sa famille. Il observa Siri en silence. Il ne voulait pas qu’un tel mal s’étende à ses amis. Il ne voulait pas perdre quelqu’un d’autre…

Mais il fit en sorte d’oublier ces pensées aussi vite qu’il avait commencé à les ressasser. Les babines serrées, il laissa échapper un petit claquement de langue agacé, un « tsk » qui témoignait sans mal de son trouble. Décidant, encore une fois, de ne pas faire attention à ces choses on ne peut plus sérieuses qui le tracassaient, il revint à son éternel comportement de chien cool qui ne s’inquiète de rien.

Assis sur le canapé à côté de Siri – le meuble était bien assez grand pour une famille entière d’humains, alors deux chiens… –, il se laissa tomber sur lui sans ménagement. Peut-être était-ce dû au fait qu’ils avaient fait connaissance serrés l’un contre l’autre dans un tas de sacs de toile mais, en tout cas, Dolché se sentait libre d’initier un contact physique. Plutôt tactile, ce chien-là n’hésitait plus à distribuer des câlins pelucheux aussi souvent qu’il prêtait sa gamelle aux sans-collier.

Il se blottit donc sans crainte contre le terrible et dangereux loup à abattre, ne pensant pas à son geste plus que ça. Il réfléchissait plutôt aux humains et à ceux qui pourraient les aider. Mais Dolché n’était pas habitué à prendre des décisions, et il éleva la voix pour demander son avis à Siri.

« Alors ? Je t’emmène voir Ysalgrin ou t’as peur des piqûres ? »

Bien sûr, il ne se départit pas de son ton taquin habituel. Ysalgrin, tous les chiens le connaissaient – aussi capable que son maître, c’était un véritable docteur à quatre pattes. Il était certes un peu bizarre, mais il avait au moins le mérite de savoir faire son boulot.

« Tu préfères que j’aille chercher ton musher ? »

Teeil aimait tellement les animaux que, Dolché n’en doutait pas, il comprendrait la situation et le suivrait s’il le fallait. Ce n’était pas le cas des deux autres maîtres d’attelage de la ville – dans son malheur, Siri avait quand même la chance d’appartenir à l’humain le plus compréhensif des environs. Mais le semi-berger n’avait pas très envie de laisser son ami tout seul dans la maison – il ne craignait pas qu’il détruise quoi que ce soit, au contraire ! C’était juste l’idée de laisser Siri seul qui l’inquiétait. Même s’il n’avait pas l’air particulièrement traumatisé, mieux valait être prudent. Et puis, et si ses maîtres revenaient pendant son absence ? Ces imbéciles risquaient de finir le boulot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siri

avatar

Messages : 138
Pawllars : 60
Localisation : In a weird part of the Internet. Again.

Fiche de Personnages
Age du personnage: 3 ans
Sous groupe: Nimutt
Relations:

MessageSujet: Re: MADNESS || Dolché   Mar 8 Déc - 15:03


   
   
   

   

   

   Madnessfeat. Dolché

   

   

Il y eut un instant de silence, où il n’y avait plus que le lointain bruit de l’extérieur. Un instant où le molosse abandonna doucement son sourire pour plonger son regard dans celui de son interlocuteur. Ces iris océans s’étaient assombris, masquées de pensées qui lui étaient inconnues, mais dont la couleur ne lui plaisait guère.

Que pouvait penser le berger, en l’observant ainsi. Est-ce qu’elles étaient en rapport avec lui, ou bien s’était-il perdu dans les méandres de sa mémoire. Pouvait-il seulement lui demander ce qui n’allait pas ? Car ce n’était pas le regard qu’il connaissait. Pas celui qu’on pose sur un animal dont on redoute le sang, mais bien autre chose.

Il émit un claquement de langue, semblant agacé par ces pensées ingrates qu’il camoufla bien vite, en revêtant cette attitude naturelle. Du moins, l’avait-il cru. Sa tête se pencha, mais avant qu’il ne puisse faire ou même dire quoi que ce soit, la silhouette du grisé s’étala sur la sienne, surprenant légèrement le bâtard.

_... Ce n’était pas désagréable pour lui, comme on pourrait, le redoutait. Laissant son aîné se calait contre lui, c’est après quelques instants, peut-être d’hésitation, de surprise ou bien de méditation, qu’il déposa sa tête contre l’encolure pelucheuse de son acolyte.

Peut-être, avaient-ils tout deux, besoin de ce contact. Sentant la chaleur de son épais pelage, le chien d’attelage eut un léger soupir silencieux, fermant à demi ses yeux. Personne n’était véritablement tactile avec lui, excepté Antiva. Mais maintenant qu’il le pensait, ça pourrait le gêner. Pourquoi ne l’était-il pas à cet instant là ? Il ne savait pas.

Son oreille tiqua doucement en entendant la voix taquine du domestique, haussant légèrement les sourcils. En effet, il n’appréciait pas ce qui pouvait de près ou de loin ressemblait a une aiguille, mais il se doutait bien que c’était une blague, aussi ne rétorqua-t-il rien qu’un sourire.
Il ne pensait pas avoir besoin d’un médecin. Ou peut-être par précaution, Teeil le fera. Mais pour le moment, il n’en voyait pas l’utilité. Il était bien, ici.

_... Doucement, son regard se redressa vers son compagnon de fauteuil, paraissant pensif l’espace d’un instant. Est-ce que derrière ses taquineries, ne cacherait-il pas un chien anxieux. Il n’avait pas oublié dans quel affolement il l’avait accueilli, ni ce regard quelques instants plus tôt.

_Dolché... l'interpella-t-il avec une voix plus grave qu’il ne l’aurait pensé. Calme, le molosse se redressa légèrement, sans se décaler du grisé. _Est-ce que ça va ? ... Tu me semblais pensif...

Attentif, Siri plongea son regard dans celui du berger, la tête légèrement penchée.

   

   © Jawilsia sur Never Utopia
   

   




Merci Nahima ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolché

avatar

Messages : 62
Pawllars : 59
Age : 19

Fiche de Personnages
Age du personnage: 4 ans et 3 mois
Sous groupe: Chien de compagnie
Relations:

MessageSujet: Re: MADNESS || Dolché   Mar 8 Déc - 17:07

MADNESS
Baka !
ft. Siri
526 mots
Finalement, Dolché n’alla chercher ni Ysalgrin ni Teeil Nimutt. Il semblait que le meilleur remède dont les deux chiens avaient besoin fut ce gros câlin sur le canapé. Blottis l’un contre l’autre, le salon tout entier était empli d’une quiétude presque surnaturelle. Pendant un court instant, aucun des deux ne parla. Immobiles, on aurait pu les prendre pour de grosses peluches posées là en guise de décoration. Mais ce n’était pas vraiment le genre de la maison…

« Dolché... »

L’intéressé sentit ses oreilles se lever faiblement à l’entente de son nom. Bien sûr, elles n’étaient pas entièrement droites et continuaient à se plier mollement sur son crâne, mais Siri avait capté son attention.

« Est-ce que ça va ? ... Tu me semblais pensif... »

Le citadin tourna les yeux – qui, auparavant, ne contemplaient que le vide des murs du salon – vers son ami. Là, son regard fut capturé par les orbes bleues-vertes de l’autre canidé. Dolché s’en arracha tant bien que mal en détournant honteusement la tête. Le semi-berger était du genre à faire du bruit, à creuser partout, à envoyer de la terre à la face de ses amis pour les amuser, à lâcher des blagues stupides et à faire les quatre cents coups – tant que ça ne lui attirait pas d’ennuis, bien sûr. Et, quand il se calmait, il passait son temps à dormir ou à paresser devant le poêle de la chaufferie. Joueur, je-m’en-foutiste, indifférent, Dolché ne voulait pas se tracasser pour un rien.

Sa vie n’était rien. Elle ne valait pas la peine qu’on s’inquiète. A quoi bon ressasser le passé ? Ça ne ferait pas revenir les morts. Il esquissa un faible sourire en coin – un sourire moqueur, envers lui-même. Il reposa son regard sur Siri et eut envie de lui enfoncer la tête dans les coussins du canapé afin de changer de sujet, mais il retint son réflexe juste à temps, en voyant quelques gouttes rouges perler sur sa truffe. Siri était blessé au museau, et le frottement du tissu pourrait le faire souffrir… Alors, Dolché opta pour une autre solution et approcha sa tête de celle de son ami pour gratifier son museau d’un petit coup de langue.

« Rhoo, mais tu m’écoutes jamais, ma parole ! Je t’avais pas dit de pas te vider d’ton sang ? »

Ce changement de sujet était terriblement subtil. Avec un peu de chance, ça fonctionnerait. Mais Dolché ne croyait pas à la chance, alors, pour éviter le regard du chien d’attelage, il tourna la tête et l’enfonça dans les coussins. Il laissa couler une, deux, trois, dix secondes, avant d’avouer d’une voix étouffée par les coussins où son visage était coincé :

« Tu m’as fait peur. Imbécile. »

Boudait-il ? Oui, il boudait. Il boudait parce que la seule fois où Siri lui parlait, c’était pour lui poser des questions. Il boudait parce qu’il avait cru perdre Siri et que ça l’avait frustré. Il boudait parce qu’il avait eu peur, très peur. Et il boudait parce qu’il n’aimait pas ressentir des émotions aussi fortes, lui qui aimait tant sa tranquillité et son train-train quotidien…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siri

avatar

Messages : 138
Pawllars : 60
Localisation : In a weird part of the Internet. Again.

Fiche de Personnages
Age du personnage: 3 ans
Sous groupe: Nimutt
Relations:

MessageSujet: Re: MADNESS || Dolché   Mar 8 Déc - 19:26


   
   
   

   

   

   Madnessfeat. Dolché

   

   

Son regard s’était encore assombri, de nouveau. Il détourna la tête, regardant ailleurs pendant des secondes qui lui parurent des minutes. Puis, un sourire s’étira sur sa gueule, mais qui semblait lointain et moqueur. A quoi pouvait-il pensé. Une question qui le tourmentait tout autant, désormais.

Son attention se retourna vers lui, alors qu’il semblait prêt à faire quelque chose. Faire quoi ? Son regard dans le sien, les oreilles du molosse se tournèrent doucement sur chaque côté, ne sentant rien d’autre que les yeux du berger sur lui.

A vrai dire, il y était tellement attentif qu’il ne remarque pas les gouttes déferlant de son museau, au contraire de son interlocuteur. Il avança sa tête vers lui et lui donna un coup de langue, surprenant son compagnon de canapé. N’était-ce pas la première fois qu’un chien se permettait de le lécher ? Hormis sa mère. Mais ça remontait à si loin.

_... Le contact chaleureux provoqua une montée de sang dans sa tête qui se réchauffa, tendant légèrement les muscles de son dos et de son encolure, alors que ses oreilles se laissèrent tomber bien basses, inhabituellement. C’est vrai qu’il ne devait pas tâcher le canapé. Mais était-ce réellement ses préoccupations à la seconde actuelle ?

Comme figé, le chien d’attelage l’observa du coin de l’œil fourrée sa tête dans les coussins, comme pour éviter de se faire voir. Un instant de silence s’installa. Inspirant silencieusement, son col de fourrure prit un peu de volume sous le gonflement de son poitrail, avant de relâcher calmement tout l’air qu’il avait accumulé.
Clignant des yeux avec lenteur, sa tête s’orienta vers les coussins où Dolché s’était caché, s’y déplaçant avec soin pour l’observer, ou du moins, ce qu’il pouvait encore voir. Jusqu’à ce qu’une voix étouffée atteigne ses oreilles abaissées.

Il lui avait fait peur. Sans aucun doute, le pire scénario avait dût lui traverser l’esprit. Est-ce que cela avait avoir avec ce changement d’expression ? Un doux sourire s’étira sur la gueule du chien de pointe, qui vint se caler contre le berger, s’étalant sur son flanc sur douceur. D’un léger mouvement de tête, il écarta quelques coussins pour atteindre la joue du chien, y passant un coup de langue affectueux.

_Pardon... Nombreux chiens de la cité se seraient certainement moqué de son cas, ou bien bénir le ciel de ne pas être à sa place, mais certains chiens comme Dolché et Antiva étaient tout l’inverse. Et il avait la chance de les connaître.

_Je ferais attention... C'est promis... Laissant sa tête reposait contre le canapé, le corps détendu, Siri releva légèrement le regard pour regarder le berger, un léger sourire charmant aux coins des babines. Maintenant c’était sûr, il n’allait pas refaire deux fois la même gaffe.

   

   © Jawilsia sur Never Utopia
   

   




Merci Nahima ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolché

avatar

Messages : 62
Pawllars : 59
Age : 19

Fiche de Personnages
Age du personnage: 4 ans et 3 mois
Sous groupe: Chien de compagnie
Relations:

MessageSujet: Re: MADNESS || Dolché   Mer 9 Déc - 8:51

MADNESS
So much spoiling
ft. Siri
545 mots
Dolché sentit les coussins bouger autour de lui. Lui resta immobile, le museau fermement enfoncé dans la douceur du canapé. Cependant, Siri parvint à atteindre sa joue, et il lui rendit sa léchouille. Le citadin écarquilla les yeux mais ne bougea toujours pas. Il n’était pas habitué à ce genre de comportement – si lui-même distribuait câlins et baisers, il n’en recevait que rarement. Jamais, en fait – sauf cette fois-ci.

« Pardon... »

Il jeta un regard en coin à son ami. Sa voix était un don rare que le semi-berger savait apprécier. Siri n’avait pas l’air offusqué de son attitude puérile, au contraire.

« Je ferais attention... C'est promis... »

Cette fois, Dolché accepta de quitter son refuge de coussins. Il libéra son visage et observa le chien d’attelage. Il souriait. Il venait de se faire tirer dessus, mais il souriait. Et ce simple petit sourire suffit à faire remonter le moral de la peluche, lui faisant oublier toute envie de bouder. Il esquissa lui aussi un sourire joueur et lui donna un petit coup de museau taquin.

« T’as intérêt ! »

Evidemment qu’il avait intérêt à faire attention : c’était tout de même de sa vie dont il s’agissait. Dolché n’avait rien à dire. D’ailleurs, tout ça ne le concernait que de très loin. Pourtant, il était là, affalé bien en sécurité dans son canapé douillet, et il se permettait de donner des leçons à Siri. Celui-ci savait survivre – Dolché, lui, ne connaissait rien au danger. Il le savait très bien, alors, le temps d’un instant, il abandonna sa façade joueuse pour devenir plus sérieux.

« Sérieusement, fais attention à toi. Et si jamais tu as besoin d’aide, viens ici. »

Dolché était conscient de ne pas être un chien sur qui on pouvait compter. De plus, il se doutait bien qu’en cas de problème, Siri se tournerait d’abord vers son musher et son attelage. Mais si jamais il pouvait faire quoi que ce soit pour lui, il le ferait – il essaierait, du moins. Qu’il s’agisse de lui offrir un refuge ou un bout de lard, il serait là.

La rumeur du dehors commençait peu à peu à s’estomper. Les humains s’étaient apparemment calmés et, sûrement déçus, rentraient chez eux – non, il n’y avait pas eu de loup, c’était juste le vieux schnock du coin de la rue qui avait encore eu des hallucinations. Le citadin se demanda comment réagirait Teeil en se rendant compte que la victime était son précieux chien de pointe – demanderait-il réparation ? Sa gentillesse l’empêcherait-elle d’accuser le coupable ?

Et puis, il pensa à l’attelage plutôt qu’au musher, et il se mit à sourire bêtement. Siri allait se faire chouchouter comme pas deux. Son ton joueur revint et le voilà qui se moquait encore :

« N’empêche, j’en connais un qui va avoir de quoi profiter de sa convalescence… »

Et il lança un regard suggestif à son ami, faisant évidemment référence aux femelles de l’attelage. S’il les connaissait bien, Antiva et Fériel allaient être aux petits soins avec lui – la gentillesse de l’une comme de l’autre n’était plus à prouver. Alors, il en profitait pour taquiner Siri, sans vraiment se rendre compte qu’il était lui-même en train de le bichonner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siri

avatar

Messages : 138
Pawllars : 60
Localisation : In a weird part of the Internet. Again.

Fiche de Personnages
Age du personnage: 3 ans
Sous groupe: Nimutt
Relations:

MessageSujet: Re: MADNESS || Dolché   Mer 9 Déc - 13:09


   
   
   

   

   

   Madnessfeat. Dolché

   

   

S’étant sorti de la tête de son amas de coussin, Dolché le regardait, partageant son sourire. Il était plus rassuré de le voir ainsi, à vrai dire. Ou était-ce lui qui était une éponge a sentiments, qui sait. Les changements d’humeur du chien l’affectait, ce n’était pas un secret.

A son coup de museau joueur, Siri conserva son sourire. S’il l’avait promis, alors il le ferait.

Après tout, il avait survécu à pire qu’une éraflure sur le museau. Le molosse se recoucha doucement sur le ventre, alors qu’il surprit le berger à le fixer d’une manière plus sérieuse qu’à ce a quoi il l’avait habitué. Sa proposition ne fit que le faire sourire davantage. Faisait-il ça pour tous les chiens à problèmes ?

A cette soudaine pensée, le bâtard se prit a froncer les sourcils. Pourquoi… Pourquoi cela lui faisait-il quelque chose. Deviendrait-il égoïste ? Non, certainement pas. Reprenant une expression naturellement tranquille, ramener par le sourire béat du chien domestique. A quoi pouvait-il penser, encore. Il n’eut pas besoin de se le demander longtemps.

_... ? Blaguant, Dolché lui fit une remarque qui le laissa de marbre. Ou presque. A vrai dire, il sembla mettre un temps à comprendre, croisant le regard découlant et suggestif de son ami. Effectivement, s’il décidait de venir dans cet état, il savait que cette marque rougeâtre sur son nez lui attirerait quelques attentions. _... Un sujet qui le gênait.

Détournant le regard, le bâtard déglutissait silencieusement, semblant retourné à son mutisme habituel. A vrai dire, inquiéter son attelage était tout ce qu’il ne voulait pas faire. Encore moins s’attirer les faveurs des cœurs sensibles pour une simple coupure, qui serait surement déjà en voie de guérison quand il sortira d’ici. Il espère.

Il avait déjà été trop bichonné par Dolché en ce jour pour se permettre d’en réclamer d’autres.

_... Je pense que j'ai déjà assez été dorloté... avoua-t-il à voix basse, presque en murmurant.

Après tout, il avait été habitué à moins que ça et ces simples attentions fussent beaucoup pour lui. Il n’y avait pas que la gente féminine qui pouvait être aux petites soins.

Alors que cette pensée traversait son crâne, son sourire s’élargit doucement, alors qu’un son sortit de sa gueule. Si ses sourires n’étaient pas si rares que ça, plus expressif que bruyant, c’était… bien la première fois qu’il l’entendait, depuis bien longtemps. Son rire, qu’il n’aimait pas forcément, ou juste qu’il n’était pas habitué à entendre.

Même si le son était fin, léger et surtout, d'une sonorité assez juvénile et pourtant un tantinet grave, ce n'était pas quelque chose auquel il avait l'habitude.
Sa gueule se referma dans un léger geste, posant l’une de ses pattes sur le milieu de son front. Il enchaînait les exploits aujourd’hui.

   

   © Jawilsia sur Never Utopia
   

   




Merci Nahima ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolché

avatar

Messages : 62
Pawllars : 59
Age : 19

Fiche de Personnages
Age du personnage: 4 ans et 3 mois
Sous groupe: Chien de compagnie
Relations:

MessageSujet: Re: MADNESS || Dolché   Mer 9 Déc - 17:54

MADNESS
Don't you dare to laugh at me !
ft. Siri
553 mots
Dolché avait lâché une simple blague.
C’était certes une remarque un peu débile mais, la plupart du temps, ceux à qui ce genre de choses était adressé riaient de bon cœur avec lui. Ce ne fut pas le cas de Siri. Le citadin s’en inquiéta, ayant peur de l’avoir blessé pour une raison ou une autre. C’était bizarre car, quand ses remarques et ses blagues blessaient quelqu’un – ne nous le cachons pas, c’était déjà arrivé plus d’une fois –, elles avaient à chaque fois été à double tranchant. Ce n’était pas qu’il faisait exprès de faire du mal aux gens, mais il n’était pas rare que Dolché dissimule une ou deux piques derrière son humour. Cependant, cette fois-ci, il pouvait se vanter d’avoir été parfaitement innocent.

Siri évitait son regard. Il ne disait plus rien. Dolché fronça les sourcils, craignant de l’avoir fait se renfermer sur lui-même alors qu’il commençait tout juste à s’ouvrir davantage. Siri s’était-il braqué ? Refusait-il de parler, préférant son éternel mutisme à tout mot ? Mais pourquoi ? Qu’avait-il dit ? Qu’avait-il fait ? Le pauvre chien de berger essayait de comprendre, en vain. Mais, par chance, Siri se débloqua enfin.

« ... Je pense que j'ai déjà assez été dorloté... »

Cette fois, ce fut Dolché qui eut du mal à comprendre. Malgré son murmure, il avait très bien saisi ce que son ami venait de dire, mais il n’en captait pas le sens. Il fronça encore plus les sourcils, interdit. Et ce ne fut que quand Siri se mit à rire qu’il comprit, enfin, que c’était de lui que le chien de pointe parlait. Il ne se rendit compte que trop tard de son attitude presque maternelle, et en fut tout gêné.

Heureusement, le rire de Siri fut la distraction parfaite. La gêne de Dolché disparut aussi vite qu’elle était venue et, un sourire au coin des babines, il écouta avec attention ce son qu’il n’avait encore jamais entendu. Il sut l’apprécier à sa juste valeur, car l’un des buts premiers de Dolché était de faire rire ses amis – d’accord, cette fois, il n’avait pas vraiment fait exprès, mais même.

Mais quand le rire s’évanouit, la gêne revint. Dolché fit confiance à sa parade habituelle et, souhaitant faire revenir des émotions plus familières, il profita de l’inattention de son ami pour lui donner un vif coup de reins. Ainsi, de la même manière qu’il l’avait fait rouler hors des sacs lors de leur rencontre, il l’envoya à présent au tapis. Littéralement.

Se redressant sur son piédestal, il pris une noble pose – digne de Djihaam lui-même, comme quoi Dolché savait retenir ses leçons quand il le voulait – et passa une patte avant sur l’autre. Le port de tête altier et le dos droit, il toisa Siri de haut. Lui, roi sur son canapé – l’autre, envoyé rouler à terre. D’un ton faussement snob et offusqué, il déclara :

« Moque-toi encore de moi et tu ressors d’ici avec bien plus que cette éraflure ! »

Malgré sa comédie, il ne pouvait empêcher un sourire amusé d’étirer la commissure de ses babines. Dolché n’avait jamais été un très bon acteur – il faisait surtout le pitre pour amuser la galerie. Et, maintenant qu’il avait entendu le charmant rire de Siri, il en voulait plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siri

avatar

Messages : 138
Pawllars : 60
Localisation : In a weird part of the Internet. Again.

Fiche de Personnages
Age du personnage: 3 ans
Sous groupe: Nimutt
Relations:

MessageSujet: Re: MADNESS || Dolché   Mer 9 Déc - 20:57


   
   
   

   

   

   Madnessfeat. Dolché

   

   

Pas une, ni deux, que le chien d’attelage se retrouva sur le tapis du salon. Encore l’un de ses fameux coups de hanche du berger, c’était pour sûr ! Personne n’avait son pareil. Tout du moins, il l’avait reconnu, dans un agréable sentiment de déjà-vu.

Descendu du canapé, le molosse se laissa rouler une fois puis se redressa debout d’un léger bond, bien campé sur ses quatre pattes. Les réflexes ne le perdaient pas, c’était déjà ça. Ce fut a cet instant qu’il vu l’air faussement noble du berger.
Roi du salon, c’est de haut qu’il le toisait, lui répondant de manière presque offusquée que s’il se moquait encore, il allait tâter de sa supériorité.

_... Un sourire s’étira doucement au coin des babines du mâle au sol. Ses yeux brillaient d’amusement, bien vif et au combien porte ouverte à ses sentiments. Il se prenait au jeu.

Comme s’il allait s’incliner, son avant corps s’abaissa, pliant l’une de ses pattes antérieures avec lenteur. Jusqu’à ce qu’une détente de ses postérieures le fasse décoller du sol, effectuant un grand bond pour arriver sur le bord du meuble et directement sur le Roi, qu’il renversa en arrière, dos contre le dossier et ses pattes de chaque côté de sa tête.

Un sourire presque carnassier s’étira sur sa bouille, la queue fouettant de gauche à droite l’air derrière ses flancs. Par ce simple regard, il disait tout ce qu’il aurait voulu dire. Pinned.

Mais ce n’était pas fini. Non, loin de là. Venant fourrer son museau dans le col de fourrure de l’aîné, il se mit à le mordiller, chatouiller et saisir de ses deux pattes antérieures comme il le pouvait, s’appuyant de tout son poids pour le faire chavirer sur les coussins et … s’asseoir sur lui.
Sans l’écraser, mais le bâtard s’était tout de même assis sur le flanc de son compagnon, dans une position assez comique, quand on l’imaginait.

Sans doute allait-il faire dégager ses fesses d’un mouvement, mais en attendant, il était satisfait de sa petite vengeance. Comme pouvait le témoigner son sourire conquis et charmant qu’il envoya a Dolché, la tête baissée vers lui.

   

   © Jawilsia sur Never Utopia
   

   




Merci Nahima ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolché

avatar

Messages : 62
Pawllars : 59
Age : 19

Fiche de Personnages
Age du personnage: 4 ans et 3 mois
Sous groupe: Chien de compagnie
Relations:

MessageSujet: Re: MADNESS || Dolché   Ven 11 Déc - 22:23

MADNESS
You alright now ?
ft. Siri
684 mots
Les yeux bleus de Dolché ne quittaient pas une seconde la silhouette de Siri.
Celui-ci avait, semble-t-il, compris sa leçon. Il se remit sur ses quatre pattes pour mieux s’incliner devant son roi. L’intéressé sentit son sourire s’étirer davantage et, pas assez vigilant, ne vit rien venir.

En effet, le chien de pointe savait lui aussi se montrer fourbe. D’un bond vif, il revint sur le canapé, en ne manquant pas au passage de capturer le citadin. Ce dernier, immobile, mit du temps avant de comprendre ce qui lui arrivait. Son regard plongea dans celui de Siri, qui le fixait avec malice. Il était fier de lui, le malappris ! Dolché ne comptait pas se laisser faire, ah ça non ! Lui aussi, il savait jouer – et il avait plusieurs cordes à son arc.

Mais c’est alors que Siri le devança en commençant à le mordiller – il tenta alors de répliquer du mieux qu’il put en faisant claquer faiblement ses dents autour des oreilles de son ami. Sa position l’empêchait d’avoir une bonne prise, et il pensa à faire dégager son compagnon de jeu d’un bon coup de pattes dans le ventre mais, encore une fois, l’autre fut plus rapide.

En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, Dolché se retrouva à nouveau couché sur le canapé – à la seule différence que, maintenant, Siri s’était assis sur lui. Ils se fixèrent encore – l’un très satisfait de lui-même, l’autre un peu déboussolé et incrédule. Siri n’avait pas l’air d’être du genre à jouer et, pourtant, il réussissait à surprendre Dolché qui se croyait maître en la matière.

En était-il vexé ? Pas le moins du monde ! A son tour, il se mit à rire. Les syllabes bien détachées, le rire saccadé, il avait l’air de se moquer – alors que, sincèrement, il prenait du bon temps. Une pointe d’ironie, de défi, et peut-être même de malice pouvait se faire entendre. La partie ne faisait que commencer…

Profitant que Siri ait la tête penchée vers lui, Dolché tendit vivement le cou pour agripper une touffe de poils de son poitrail. Dès qu’il fut sûr d’avoir une bonne prise, il tira Siri vers lui tout en roulant vers le bord du canapé – ainsi, tous deux se retrouvèrent à terre. Une fois au sol, il s’assura d’avoir le dessus – cependant, Siri n’avait pas l’air d’accepter aussi facilement la défaite. Ils se mirent donc à rouler dans le salon comme de véritables chiots : molosse à la carrure développée à forcer de tirer et de courir VS peluche ramollie qui n’avait comme seul atout que le fait d’être habitué à jouer de la sorte.

Mais, à force de roulades et de galipettes, les chiens finirent par buter contre un meuble. Il s’agissait d’une petite commode dont le sommet, pas si haut, était rempli de bibelots que la mère de famille jugeait importants. Elle les dépoussiérait tous les jours et menaçait les enfants de leur donner la fessée si jamais ils y touchaient sans sa permission. Le meuble vacilla et l’un des précieux passa par-dessus bord… Dolché, énergisé par cette séance de jeu, eut le réflexe de se dépêtrer des pattes de Siri pour saisir l’objet au vol.

Soudain très calmé par ce léger incident évité juste à temps, il se dressa sur ses pattes arrière pour reposer délicatement le bibelot à sa place. Quand ce fut fait, il se remit à quatre pattes et commença à rire doucement, se tournant vers Siri pour lui lâcher d’un ton ironique :

« On est p’t’être un peu grands pour jouer ici… »

En effet, deux gros chiens comme eux dans un salon bien meublé… ça ne pouvait que causer des dégâts. Revenu à son état mollasson, Dolché s’approcha de Siri et lui donna un petit coup de museau amical.

« Ça va mieux ? »

Sa voix était redevenue douce mais ne perdait pas pour autant sa pointe de malice. Il voulait être sûr que Siri aille bien avant de le laisser retourner à son musher et à son monde à lui…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siri

avatar

Messages : 138
Pawllars : 60
Localisation : In a weird part of the Internet. Again.

Fiche de Personnages
Age du personnage: 3 ans
Sous groupe: Nimutt
Relations:

MessageSujet: Re: MADNESS || Dolché   Sam 12 Déc - 23:22


   
   
   

   

   

   Madnessfeat. Dolché

   

   

Comme une mélodie plus que plaisante, le rire de Dolché arriva à ses oreilles, alors qu’un doux sourire se dessina sur sa gueule. Si sa manière de rigoler pouvait créer des quiproquos, le son qu’il émettait ne pouvait le trahir. Si le berger s’amusait, alors il était simplement heureux.

Si ses yeux étaient indéniablement plongés vers lui, il n’avait cependant pas prévu que son compagnon s’en prenne à son poitrail et le tire vers lui, manquant de lui arracher une légère exclamation.
Pas assez douillé pour sentir son poil se tirait, c’est pleinement concentré sur sa partie de jeu qu’il roula au bord du canapé, s’emportant dans une étrange danse avec le grisé.

Une danse qu’il aurait presque voulue interminable. Avec lui, c’était comme si le monde extérieur n’existait plus. Que le temps s’était arrêté et qu’il n’y avait plus qu’eux. Plus d’humains aux regards douteux, plus de canons et plus de préjugés. Revenu en enfance, il était là, essayant de gentiment prendre le dessus à chaque fois qu’il se retrouvait au sol, parfois presque enroulé avec le citadin.

Jusqu’à ce qu’une surface dure et presque froide ne heurte son dos. Il trembla de toute sa hauteur, puis des bruits de bois se firent entendre, comme si quelque chose roulait sur sa surface, après s’être renversé. Et c’était le cas. Un objet glissa dans le vide, faisant plaquer les oreilles du canin dont la tête se rejeta en arrière.
Même s’il se le prenait au coin du museau, au moins il ne se casserait pas. Sans compter sur l’étonnante énergie de Dolché, qui réussit à rattraper l’objet en pleine chute, après s’être libéré de leur petite galipette.

_... Comme calmé par ce presque accident, le chien le reposa sur le meuble, debout sur ses deux pattes postérieures. Cela devait être quelque chose d’important, pour ses maîtres. Siri eut une légère grimace, gardant ses oreilles allongées sur son crâne. Il voulait tout, sauf lui attirer des problèmes.

Redescendu sur terre, Dolché se détourna vers lui avec un léger rire et une remarque ironique, qui ne manqua pas de lui faire étirer un léger sourire. C’était vrai. Bien que déçu, ce fut résigné qu’il hocha doucement sa tête, se laissant tomber par terre un peu mollement.

Il n’était pas fatigué, mais bel et bien frustré. Mais s’il le cachait, c’était surtout par respect pour son hôte qui lui avait déjà tant donné. Celui-ci s’approche d’ailleurs, avec sa nonchalance habituelle, afin de lui donner un léger coup de museau qui fit légèrement bondir le cœur du bâtard.

Sa voix douce attira son regard, qu’il reposa tendrement sur le berger. _... Il hocha doucement la tête, se redressant assis. Ce fut a hauteur du grisé qu’il remarqua maintenant un léger détail. Sa mèche, par leurs roulades, était du mauvais côté.

Un instant, il observa les yeux bleus du canin en face de lui, une légère lueur amusée dans le regard, puis approcha sa tête afin de la remettre correctement, du bout du museau. Mais qu'importe le côté où elle était, le chien demeurait bien séduisant.

Comme s'il doutait de lui-même, et surtout comme s'il s'en préoccupait maintenant, le chien d'attelage leva les yeux vers sa crête frontale, froissant un muscle de son nez en le soulevant pour finir par passer sa patte dessus, comme s'il cherchait a la remettre correctement.

Hors, ce fut pire. Les poils se soulevèrent, bataillant, alors que le chien sentit une vague de chaleur gênante envahir son visage.
Mais qu'est ce qu'il faisait. Il reposa sa grosse patte au sol, puis se redressa, raclant silencieusement sa gorge.

   

   © Jawilsia sur Never Utopia
   

   




Merci Nahima ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolché

avatar

Messages : 62
Pawllars : 59
Age : 19

Fiche de Personnages
Age du personnage: 4 ans et 3 mois
Sous groupe: Chien de compagnie
Relations:

MessageSujet: Re: MADNESS || Dolché   Lun 14 Déc - 2:01

MADNESS
Now that's what I call an handsome boy !
ft. Siri
509 mots
Siri hocha doucement la tête, assurant par là au semi-berger qu’il allait définitivement bien. Décidément, le chien d’attelage avait une force mentale des plus remarquables : plus d’un chien n’aurait pas supporté l’idée d’avoir sa vie menacée par un homme… L’espace d’un instant, Dolché s’en inquiéta : en vérité, Siri avait l’air comme… habitué par ce genre de traitements. Mais la pensée du fait que son ami avait pu être menacé à plus d’une reprise s’envola aussi vite qu’elle était venue – préférant vivre l’instant présent, le citadin décida de ne pas s’inquiéter davantage et se tracasser pour rien.

Siri le fixait étrangement. Ne comprenant pas ce qui lui valait un tel regard, Dolché ne put qu’attendre en haussant un sourcil. Mais il n’eut pas à poireauter bien longtemps : Siri ne tarda pas à venir chipoter à sa mèche, qu’il replaça intégralement du côté droit de son museau, là où elle était le plus souvent. Dolché n’y faisait jamais vraiment attention et, dans son insouciance habituelle, n’avait pas remarqué qu’elle s’était déplacée. Son sourire s’étira alors qu’il bougeait légèrement la tête pour sentir la douceur de ses abondants poils contre son museau.

Cette mèche faisait-elle sa fierté ? En tout cas, il n’en disait jamais rien, mais il aurait menti en affirmant qu’il ne ressentirait rien si on la lui coupait. Siri lui aussi semblait s’occuper de sa coiffure, vu comme il la trifouillait… pour, au final, faire pire que mieux. Le pauvre avait l’air tout gêné… C’était adorable ! Dolché sentit un nouveau rire rouler au fond de sa gorge et, ne faisant rien pour le retenir, écarta les mâchoires pour laisser entendre son amusement.

« Mon pov’Siri ! »

A demi-moqueur, il s’approcha de son ami pour s’occuper lui-même de son apparence. Expert en matière de poils, Dolché leva une patte et la posa sur la tête du chien de pointe, faisant de son mieux pour lui arranger la crête.

« Laisse-moi faire, j’vais m’occuper d’toi, beau gosse ! »

En deux temps trois mouvements, ce fut fait. Dolché se recula pour admirer son œuvre, un sourire satisfait sur le visage.

« Eh ben voilà ! C’était pas compliqué ! »

Et il laissa un nouveau rire rouler le long de sa langue, ravi d’avoir pu ‘aider’ son ami. Tactile et facile à vivre, Dolché avait le don de se lier assez rapidement avec n’importe qui, et il avait l’impression d’avoir connu Siri depuis toujours. Pourtant, ce n’était que la deuxième fois qu’ils se croisaient… Mais, déjà, le citadin se permettait tant de familiarités. Siri lui en tiendrait-il rigueur ? En tout cas, il avait tout sauf l’air d’un chien fâché…

Ce que Dolché ne dit pas, c’est qu’il avait arrangé la crête de Siri à sa façon. C’est-à-dire qu’au lieu de l’aplatir, il avait fait en sorte de la hérisser le plus possible. Oui, Siri ressemblait à un coq, comme ça. Mais que voulez-vous ? Notre ami au pelage gris n’était, au fond, qu’un odieux farceur, et il n’avait pas pu résister à la tentation…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siri

avatar

Messages : 138
Pawllars : 60
Localisation : In a weird part of the Internet. Again.

Fiche de Personnages
Age du personnage: 3 ans
Sous groupe: Nimutt
Relations:

MessageSujet: Re: MADNESS || Dolché   Mer 16 Déc - 17:09


   
   
   

   

   

   Madnessfeat. Dolché

   

   

Le berger se mit à rire, amusé par cette petite erreur. C’était rare que le chien terreux fasse office de pitre, mais pour cette fois, s’il pouvait le mettre de bonne humeur alors il en serait bien heureux, qu’il entache sa réputation de chien droit et sérieux ou non.

Enfin, il s’approcha, faisant doucement hausser ses sourcils d’interrogation. Que voulait-il faire ? C’est en le voyant bien sûr posé sa patte sur le haut de son crâne qu’il comprit, le sentant trafiquer ses poils rebelles.
Assez confiant, le cabot se laissait faire, néanmoins peu habitué à ce qu’on lui frotte le crâne, il sentit sa queue s’agiter de gauche a droite, sans comprendre le soudain mouvement.

_... En quelques coups de pattes, Dolché avait fini son œuvre, visiblement satisfait de celle-ci… Hors ce fut plus son rire qui attisa la curiosité du mâle. Qui avait-il de si drôle ?

Remontant, les yeux du canidé tentèrent tant bien que mal d’apercevoir le travail de son ami, avant d’y porter une de ses grosses pattes.
Il sentit des pointes caresser ses coussinets. Des pointes ? Ouvrant un peu plus grandement ses yeux, Siri ne tarda pas à se rendre compte que son problème n’était pas arrangé, mais pire encore. Il avait une sorte de look rebelle.

Bientôt, un sourire s’afficha sur ses babines. Une étrange moue, partagée entre charmeuse et joueuse, s’étala sur son visage, tandis que sa queue se redressa fièrement et qu’il bomba le torse, se faisant plus primal qu’il n’en avait l’air encore. Ses oreilles se redressèrent de toutes leurs hauteurs, pointant vers le plafond et bandant ses muscles.
Fier comme un coq.

Il s’avança vers Dolché, de quelques pas élégants et virils, alors que sa crête s’allongea vers l’arrière, lui donnant réellement un air de mauvais chien. Un air qui se perdit bien vite, car rattrapé par sa nature timide et silencieuse, le chien d’attelage rabaissa doucement ses oreilles et sa queue, relâchant l’air prisonnier dans ses poumons et détendit son corps.

Déglutissant un peu, raclant sa gorge, il remit correctement les poils sur son crâne qui rebiquèrent comme a leurs habitudes.
Il n’était pas bon sur ce terrain là. Excepté quand la situation s’y prêtait, mais ce n’était pas le cas. Ou presque. Toutefois, sa tentative de parade semblait ratée et il n’égalerait certainement pas Dolché.

_... Le beau-gosse est a revoir...

   

   © Jawilsia sur Never Utopia
   

   




Merci Nahima ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolché

avatar

Messages : 62
Pawllars : 59
Age : 19

Fiche de Personnages
Age du personnage: 4 ans et 3 mois
Sous groupe: Chien de compagnie
Relations:

MessageSujet: Re: MADNESS || Dolché   Sam 26 Déc - 15:58

MADNESS
Bad dog
ft. Siri
368 mots
Siri ne tarda pas à se rendre compte de la supercherie.
Dolché, pas peu fier, bomba le torse. Il ne montrait pas une once de regret, très content de sa petite farce. Et il fut encore plus heureux de voir que Siri se prenait au jeu – bombant lui aussi le torse, il fit mine d’apprécier sa nouvelle coupe. Dolché le regarda faire avec un petit sourire mutin au coin des babines. Le chien de pointe s’approcha alors de lui, d’une démarche peu commune mais qui lui seyait si bien…

Dolché observa son manège avec grand intérêt, manquant de peu d’éclater de rire. Mais il n’eut pas à le faire, car Siri s’embarrassa tout seul et arrêta son cirque – bien trop tôt, du goût du citadin. Tout gêné, le brunet remit ses poils en place – ou du moins, essaya.

« ... Le beau-gosse est à revoir... »

Le pauvre ! Dolché laissa échapper quelques gloussements amusés avant de se rapprocher de l’ex-punk.

« Je n’en serais pas si sûr, si j’étais toi… »

Et il quitta le salon pour entrer dans la cuisine, supposant que Siri le suivrait. Là, il se dressa contre le comptoir pour réussir à regarder par la fenêtre qui donnait sur la rue.

« … le style bad dog, ça te va plutôt bien ! Tu en charmerais plus d’une… »

Il scruta la rue de ses yeux bleutés. L’agitation avait disparu et tous s’étaient calmés et étaient retournés à leurs occupations. Tant mieux ! Le semi-berger jeta un coup d’œil à Siri, dissimulant ses tracas sous son habituel sourire en coin. Peu importe à quel point ça lui allait, le brunet n’avait pas intérêt à jouer les mauvais chiens dehors…

« On dirait que ça s’est calmé, dehors. Tu risques plus rien ! »

Il se remit sur ses quatre pattes et vint faire une petite léchouille au museau de Siri, comme s’il s’était agi d’un petit être fragile à protéger. Oui : Dolché se moquait encore et toujours de ce timide molosse auquel, en combat, il ne pourrait jamais tenir tête. Mais que voulez-vous ? Quand on est un gamin puéril, immature et taquin, on le reste toute sa vie…

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siri

avatar

Messages : 138
Pawllars : 60
Localisation : In a weird part of the Internet. Again.

Fiche de Personnages
Age du personnage: 3 ans
Sous groupe: Nimutt
Relations:

MessageSujet: Re: MADNESS || Dolché   Lun 4 Jan - 3:19


   
   
   

   

   

   Madnessfeat. Dolché

   

   

Le berger échappa quelques gloussements, alors que le bâtard suivait sa démarche du coin de l’oeil. Passant à ses côtés, il fit une remarque qui attira son oreille. Pas si sûr, disait-il. Est-ce que c’était un compliment ? Incertain, il ne préféra pas renchérir, mais garda ses quelques mots dans un coin de sa tête, afin de méditer dessus.

Dans le mouvement, il suivit son hôte jusqu’à la cuisine, se demandant ce qu’il voulait aller trouver en venant par ici. Sa réponse fut vite venue, car le grisé se dressa jusqu’à la fenêtre, qui donnait certainement sur la ruelle sur laquelle il s'était fait tiré dessus.
Ses oreilles se tirèrent vers l’arrière, presque instinctivement. Il ne voyait plus l’extérieur comme une bonne chose. Du moins, c’est d’un œil méfiant qu’il surveillait les allées de Konik, dorénavant. Quoi de plus normal ? Il ne voulait pas mourir d’une balle perdue.

Son attention se retourna sur Dolché, au moment même où ses derniers mots franchis la barrière de ses babines. Charmer plus d’une ? Sa tête se pencha doucement sur le côté, intrigué, avant de secouer la tête négativement.

_... Je ne veux pas me faire d'amis par mon physique... dit-il simplement.

Des amis, oui. Levant le museau vers lui, il fut rassurer de voir que celui-ci souriait encore, semblant heureux de savoir que l’agitation dehors s’était calmée. Voilà qui allait marquer la fin de leur entrevue.

Déglutissant en silence, il coula un regard sur le côté pendant que son compagnon descendait. Siri sentit alors une source de chaleur glisser contre son pelage, laissant un tracé légèrement humide qui eut le don de le faire écarquillé les yeux, revenant poser ses mirettes sur le canidé.

Il venait de déposer une lèche sur son museau, alors qu’il regardait celui-ci comme s’il était la septième merveille du monde.

Et c’était le cas. Personne n’avait encore reproduis ce genre de geste avec lui, excepté sa mère adoptive. La queue relevée, les oreilles tendues, c’est un instant bloqué qu’il resta totalement immobile, sentant sa tête se prendre d’une bouffée de chaleur.
Fort heureusement, sa fourrure ne vira pas au rouge bordeaux mais on pouvait toujours distinguer une chaleur anormale émanant de lui.

Il cligna des paupières, reprenant ses esprits après quelques secondes qui lui parurent des minutes entières. Sa tête se secoua rapidement de gauche à droite, se débarrassant une bonne fois pour toute de l’hypnose que le berger avait instauré sur lui.

_... Silence radio. Il détourna son attention vers la porte, avant de la reposer sur son ami, qu’il gratifia d’un frottement de tête affectueux, un petit sourire aux babines.

_... Merci Dolché...

[Y'a pas de soucis ma grande !
Tu pourras clore a ton prochain post si tu le souhaite, j'ai adoré ce RP ♥]

   

   © Jawilsia sur Never Utopia
   

   




Merci Nahima ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MADNESS || Dolché   

Revenir en haut Aller en bas
 

MADNESS || Dolché

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MADNESS || Dolché
» Madness [Libre]
» This is Madness ! Madness ?
» « Drunkenness is nothing but voluntary madness » || Lerena Evergreen
» Madness ; mon élixir de folie ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konik :: 
Terres RPG
 :: 
    Ville
 :: Maison de Dolché
-