FORUM EN MAINTENANCE POUR REOUVERTURE
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Envie d'un prédéfini?


Partagez | 
 

 - ça va être tout noiiir ! - ta gueule. ‹ hero ›

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: - ça va être tout noiiir ! - ta gueule. ‹ hero ›   Mer 25 Nov - 13:50

Une journée de plus. La monotonie finirait par te tuer, c’était certain. L’idée de rejoindre ton frère au sein des inuits se faisait de plus en plus précise. A long terme, difficile de supporter d’être le souffre douleur de cet attelage plus longtemps. Pas que tu sois particulièrement faible, mais la barre chez les Rusher était placée bien haut. Et si prouver sa force était d’exercer sadisme et méchanceté sur les autres tu préférais d’autant plus être considérée comme faiblarde.

Après avoir été nourrie, l’équipe se mit en place, attendant sagement que Ronald passe vérifier vos harnais. Le chien de tête essaya de croquer le museau d’un de celui derrière, qui répliqua par une gifle bien placée. Le brouhaha leur valut une beuglée du musher et tout le monde se calma. Vint ton tour, un coup d’œil sur la boucle dorsale, et c’était joué. Ta fine stature ne correspondait pas vraiment aux harnais qu’utilisait Ronald, mais « ça faisait l’affaire ». Tu parles, les frottements étaient tels que tu menaçais de couiner à chaque mouvement. Tes poils encore collés de la veille n’arrangeaient en rien la sensation désagréable du cuir. Tes oreilles plaquées sur le crâne, laissant les flocons s’amonceler sur ton pelage roux, tu patientais calmement qu’on vous demande de vous mettre en marche. Ton voisin, un mâle pas tant belliqueux heureusement, avait pour habitude de te foutre la paix. Pas par pitié, si on avait le malheur d’en faire preuve ici on finirait pas la journée avant de se faire bouffer, simplement parce que s’il s’y risquait il aurait à goûter durant tout la journée tes monologues sur le fait que le monde serait plus beau si on arrêtait de se tirer dans les pattes. Tu aurais débattu sur le fait qu’il fallait mieux s’aider – c’est bien connu le travail d’équipe n’existe pas pour rien –, que de sans cesse s’emmerder à aplatir les autres. En gros, il aurait eut droit à une interminable tirade sur ton incompréhension quant à l’ambiance régnant chez les chiens d’attelage.
Sur l’ordre sec de Ronald, tes coéquipiers se levèrent en un seul homme et tu mis quelques secondes à suivre. Il ne faisait pas encore jour et le froid mordait comme jamais, piquant les rétines et faisant crisser les crocs comme les dents. Personne n'était épargné par le froid à Konik, personne. S’enfonçant doucement dans les souterrains, le sentiment d’oppression se faisait de plus en plus pesant mais disparaissait au bout de quelques instants. Comme bien des fois, Rusher était le premier debout donc le premier à partir à l’assaut de ces possibles pépites d’or. Les tunnels étaient encore plongés dans l’obscurité avant que les hommes, armés de flambeaux, n’enflamment les torches murales disséminées tout au long de leur parcours. L’humidité en hiver vous étouffait, si vous n’y étiez pas habitués. La terre durcie par la glace crissait sous l’avancement de l’attelage et de son wagon. Les roues des chariots chuintaient de mécontentement, tandis que chaque chien donnait le meilleur de lui-même afin de faire avancer cet étrange cortège. Ton corps s’était rapidement fait aux conditions de vie, tu avais la chance de t’adapter rapidement. Néanmoins, les journées n’en étaient pas moins pénibles et longues. Tirant, en montée, de chœur avec les autres, tu gardais sans cesse ta mâchoire crispée sous l’effort. C’est dans ces cas là que tu maudissais mère nature pour ne pas avoir été autant bardée de muscles que tes coéquipiers.
Revenir en haut Aller en bas
Hero

avatar

Messages : 68
Pawllars : 37

Fiche de Personnages
Age du personnage: 5 ans.
Sous groupe: RUSHER - Chienne de barre
Relations:

MessageSujet: Re: - ça va être tout noiiir ! - ta gueule. ‹ hero ›   Mer 25 Nov - 18:09


fucking day
ft. Sam & Hero



« ça va être tout noiiir ! - ta gueule. »
La monotonie de ces journées, Hero s'en était accommodée depuis un long moment. Tout comme elle s'était toujours adaptée à tout sans rechigner, sans jamais se plaindre, exécutant sans avoir de réel réflexion sur ce qu'elle effectuait. A vrai dire, tout le monde chez les Rusher savaient bien que la femelle de barre ne brillait aucunement pour une intelligence aberrante, ni pour ses réflexions poussées, ses paroles brillantes et son vocabulaire riche. La bâtarde préférait laisser cela à d'autres, comme à Sam par exemple, la rouquine de l'équipe. Après tout, depuis quand un Rusher était réputé pour briller d'une intelligence sans bornes ? Ils brillaient pour leur cruauté, leur puissance, leur dominance, leur prestance littéralement écrasante et ce sadisme aucunement dissimulé qui animait ces chiens testostérones comme jamais. Mais encore, Hero ne correspondait pas à cela. Certes, elle était effrayante avec sa haute stature, sa musculature développée - trop pour une chienne -, son poitrail large et ses prunelles d'or qui fusillaient ceux qui s'approchaient trop. Pourtant, personne ne pourrait affirmer qu'Hero était un canidé dominant et désireux de bouffer quiconque lui manquerait de respect, ou simplement parce que l'envie lui venait. Pas de sadisme, pas de cruauté. Juste une femelle habituellement calme, pourtant perturbée qui ne désirait que sa paix.

A ses côtés, son homologue de barre semblait avoir du mal. Peut-être mal réveillé ou avait-il encore des douleurs musculaires de la veille ? Dans tous les cas, sa mauvaise humeur était palpable et il affichait une mine patibulaire, quelques crocs à découverts, oreilles en arrière, sa musculature roulant sous sa chair. La tricolore détourna un instant ses orbes d'or de lui afin d'observer devant elle, s'attardant une seconde sur Sam qui se trouvait devant elle, à droite. Sam le souffre-douleur de l'attelage qui était pourtant parmi eux. Parmi les chiens de mines dérangés et sans pitié. Un alien. Que fichait une chienne comme Sam par-ici ? Hero se l'était souvent demandée mais n'avait jamais beaucoup poussé ses pensées. Un grognement se fit entendre à sa droite et en détournant sa tête vers son homologue de barre, la chienne vit qu'il ouvrait sa gueule avec visiblement l'attention de mordre Sam. Certainement pour la simple raison qu'il devait se passer les nerfs. Mais, n'était-ce déjà pas assez compliqué comme travail pour en rajouter ? « Si tu fais ça, je te tue dés qu'on sort de là. » Le tout dit avec un calme anormal.

Hero savait bien que si elle attaquait en première, ce serait elle qui serait brimée par Ronald. La tricolore crevait de peur devant son musher, faisant tout pour ne pas le frustrer, se le mettre à dos ; ainsi, la chienne de barre effectuait un travail satisfaisant, tentant de créer le moins de bordel possible, participant aux combats même contre sa volonté, faisant remporter de l'argent à son musher. Pourtant, parfois, elle attaquait vraiment. Et quand elle attaquait, souvent, Hero tuait. Le mâle claqua ses mâchoires, cessant son geste, grognant de mécontentement tandis que sa coéquipière émettait un son étrange, renâclant à cause de la poussière qui venait d'entrer dans ses narines, finissant par tousser légèrement. Dans le silence, le travail reprit. Traînant ces lourds chariots qui bientôt le seraient encore plus, lourds à cause du minerais. Quel travail crevant. Autant pour les canidés que pour les hommes. Supporter cet endroit étouffant n'était pas une tâche aisée, l'humidité, l'enfermement, le manque d'oxygène, les conditions étaient mauvaises. Mais jamais la tricolore n'avait eu dans l'optique de partir d'ici. Pour aller où ?

Le convoi finit par s'arrêter, ayant rejoint des hommes qui tapaient dans ce qui semblait être de la roche selon la femelle aux yeux d'or. Ronald s'éloigna des chariots, sa pioche et ses différentes affaires en main, abandonnant un instant ses canidés pour pister un filon. Hero abaissa ses oreilles, baillant avant de baisser l'avant de son corps, étirant son dos qui souffrait particulièrement depuis quelques temps. « Sam. Tu ne souffres pas trop ? ». La femelle savait bien que le harnais que sa compagne d'attelage portait n'était pas adapté. Elle ne brillait pas mais cela était visible. La tricolore s'était assise, les oreilles finalement en avant, scrutant la chienne d'équipe. Les autres semblaient déjà s'agiter, profitant visiblement du fait que Ronald Rusher ne soit plus juste sur leur dos pour tenter de mordre celui de l'avant, se grognant mutuellement dessus. La tricolore grognait d'agacement. « Vos gueules. »

(c) made by panic!attack

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: - ça va être tout noiiir ! - ta gueule. ‹ hero ›   Mer 2 Déc - 11:42

La roche se morcelait difficilement sous les coups de pioches des hommes, devenant plutôt une poussière qui ne trouverait certainement pas son chemin jusqu'à la sortie avant de s'être retrouvé dans tes poumons. A peine entamée, la journée était déjà à peine supportable. Profitant de l'absence du musher, tu rassemblas tes esprits pour te motiver un minimum en posant ton arrière-train au sol. La lumière tamisée qu'offraient les torches te donnerait mal au crâne en fin de journée, le harnais mal ajusté te promettait déjà une nuit d'insomnie et l'air renfermé des galeries te faisait tousser depuis maintenant plusieurs semaines. Autant que tu le pouvais, tu évitais de te montrer amoindrie par peur d'être remplacée par Ronald. Ou simplement par souci d'une potentielle querelle au sein de l'attelage. Tout le monde savait que tu étais la plus facile à éliminer et que, si tu étais là depuis plus d'une année, c'était certainement une chance. Certains allaient jusqu'à parler de favoritisme : Rusher ne s'amuserait pas à garder un chien un peu faiblard au sein des siens si ce n'était pas pour une bonne raison. Pourtant, tu doutais que Ronald puisse se laisser aller à de telles futilités. Ce n'était pas homme à étaler ses sentiments ou s'en soucier simplement. Est-ce qu'il éprouvait même autre chose que de la colère, de la fierté ou de l'indifférence ?

Sam. Tu ne souffres pas trop ? tu te raidis légèrement à l'appel de ton nom. Tu aurais pu reconnaître sa voix entre tous, ce n'était nullement de la crainte envers Hero qui s'était installée. Mais le fait que, si elle avait pu voir ta galère pour te démener avec ce harnais, c'était également le cas des autres. Ces derniers commençaient à s'agiter : plus Ronald passait de temps loin d'eux, plus l'indiscipline régnait. Il faut dire que seul Ronald avait une dominance totale, maintenant l'ordre plus par la peur que par le respect. Les autres mushers ne se risquaient pas tellement à venir tarter un chien minier du bon vieux Ronald. Evidemment, chaque attelage a son petit rebelle, mais chez Rusher fallait-il mieux se contenter de marcher au pas sous peine de vives représailles. Hero, que tu savais fortement agacée par l'état d'esprit des coéquipiers, leur intima aussi poliment que possible de la fermer. Votre lien s'était développé dès que tu avais découvert que la chienne n'avait pas de mauvais fond. Pas forcément bavarde, tu parlais alors pour deux mais c'était sa compagnie qui avait quelque chose de rassurant. Au-delà du fait qu'Hero pouvait trouver son utilité dans un possible combat, tu ne te sentais simplement plus seule. Son arrivée chez les Rusher avait changé ta perception générale des chiens de traîneau. Tout n'était pas si noir, finalement. Une oreille en avant, un en arrière, tu tournas légèrement la tête pour lui adresser un fin sourire, Qu'est-ce qu'y a Roro, t'as les coussinets fragiles aujourd'hui ? Tu avais étouffé un gémissement de douleur lorsque tu t'étais tournée, mais ton expression tendue en disait long. Ta remarque devait simplement détendre l'atmosphère et ramener les choses comme elles devaient l'être : personne ne souffrait, donc personne ne serait remplacé. Ta queue époussetant doucement le sol en mouvements réguliers, tu forças sur ton sourire malicieux pour faire passer le message à Hero. Oui, ça pouvait aller. Pas plus mal que les autres jours, finalement.
Ton poil d'ordinaire presque carotte était déjà recouvert de cette suie caractéristique des souterrains. Ronald toujours pas de retour, certainement avait-il trouvé ce qu'il souhaitait et remontait lentement sa piste. Tu te tournas comme tu pus avec tes attaches et fit quasiment face à la chienne tricolore, un sourire avenant posé sur les babines. Autant se trouver face à quelqu'un qu'on apprécie qu'observer le cul d'un chien tellement culotté que tu ignorais comment il passait encore dans le souterrain.
Revenir en haut Aller en bas
Hero

avatar

Messages : 68
Pawllars : 37

Fiche de Personnages
Age du personnage: 5 ans.
Sous groupe: RUSHER - Chienne de barre
Relations:

MessageSujet: Re: - ça va être tout noiiir ! - ta gueule. ‹ hero ›   Sam 19 Déc - 17:26


Hero semblait mettre un certain temps à comprendre réellement les dires de Sam, l'imposant chienne de barre cligna plusieurs fois ses prunelles, observant la renarde. Mais, en dépit de sa simplicité et de son manque réel d'intelligence, la chienne avait tout de même comprit. Alors Hero releva légèrement sa tête, ses lèvres noires formant légèrement un "o" alors qu'elle manqua d'éternuer à cause du collège de Sam qui venait de s'ébrouer, faisant voler de la poussière minière. La tricolore fronça ses sourcils et afficha une mine agacée avant de poser son arrière-train sur le sol, reposant ses mirettes d'or sur la maligne rousse. La chienne de barre avait comprit, sa remarque n'avait pas été bonne en dépit du fait qu'elle n'avait que fait s'inquiéter du sort de Sam. Parce que tous savaient que Sam serait la plus facile à tuer, plus fragile par rapport aux autres mastodontes, elle faisait tâche mais par une chance absurde, persistait. Peut-être également parce qu'elle avait pu s'attirer l'amitié de Hero qui ne laisserait personne la faire déguerpir d'ici. Les autres Rushers le savaient bien : celui qui poserait une patte sur Sam risquait de ne plus jamais revoir la lumière du jour. Personne n'avait vraiment comprit comment cet atypique duo s'était déniché mais c'était ainsi. La colosse et la rusée s'entendaient.

« Non, je taquinais. »

Souffla la chienne aux yeux d'or dans un sourire qui fendit un instant ses lèvres en un rictus amusé. Avait-elle pu se rattraper ? L'impressionnante bâtarde n'en savait strictement rien mais s'en fichait tout de même un peu, même lorsqu'elle n'était pas collée à la rusée Sam, elle conservait souvent un œil sur elle. Par pure peur de la voir disparaître à son tour. Hero avait eu l'affreux malheur de s'attacher à un Rusher, elle en payait le prix : une peur ajoutée aux autres. Au final, dans son esprit fataliste, c'en était ainsi. Que pouvait-elle y faire ? Elle veillerait sur la chienne d'équipe comme un dragon sur son trésor et on verrait bien comment les choses suivraient. En dépit du fait que les deux femelles avaient soudainement cessé l'échange, ce ne fut pas pour autant le silence. Les autres s'agitaient, impatients, excités, claquant leurs gueules pour certains. Entre les coups de pioche, les murmures incessants des humains, les chiens n'arrangeaient pas les choses. Jusqu'à que l'autre chien d'équipe ne finisse par mordre la queue de celui devant lui qui poussa un hurlement de colère, s'empêtrant dans les cordes en tentant de mordre celui derrière lui. C'était habituel. Blasant. Hero soupira fortement de lassitude et porta ses orbes à Sam, les sourcils légèrement froncés, la mine désespérée.

« C'est encore une journée comme les autres. »

A peine la chienne de barre eut-elle dit cela que Ronald débarque d'on ne sait où, la mine renfrognée, certainement alerté par quelques autres humains d'un problème dans son attelage. Il s'approcha directement du collègue directe de Sam, lui offrant un sévère coup de pied aux fesses avant d'infliger une frappe violente sur le museau du chien à l'avant de celui de l'équipe. Les deux punis, l'homme démêla les fils durant quelques minutes, grommelant entre ses dents des insultes envers ces "sales cabots". Puis, il se redressa afin de reprendre les commande. Finalement, il comptait s'enfoncer encore plus dans le souterrain. Là où il y aurait moins de monde, moins de bruit. Hero se redressa complètement et s'ébroua, faisant à son tour valser une suie, ayant recouvert sa fourrure, dans les airs. Tout cela lui prenait la gorge, le nez. Il fallait encore tirer. Son dos souffrait. Dents serrées, elle se garda bien de dire quoique ce soit, fixant le sol alors que d'une nouvelle poussée unanime, ils prenaient de l'avant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: - ça va être tout noiiir ! - ta gueule. ‹ hero ›   

Revenir en haut Aller en bas
 

- ça va être tout noiiir ! - ta gueule. ‹ hero ›

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Quand la vie va tout va!!! [PV: toute la clic^^]
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» Amis, envers et contre tout [ PV ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konik :: 
Terres RPG
 :: 
    Les mines
 :: Souterrain 1B
-